02/06/2013

278 SILLY

Ce dimanche, je suis en visite chez les Marcheurs de la Sylle qui fêtent le 35ème anniversaire de leur club.

Beau petit parcours vers Saint-Marcoult où une petite surprise m’attend : le premier contrôle à lieu sur le porche de l’ancienne église transformée depuis peu en musée qui relate l’histoire des maquisards et parachutistes ayant opéré dans le coin pendant la dernière guerre mondiale.
Hélas, une fois de plus, les portes sont closes ! Un panneau nous indique qu’il faut s’adresser au syndicat d’initiative de Silly pour en faire la visite mais pas de numéro de téléphone ! Je râle ! Comme je râle à chaque fois qu’un club nous fait passer près d’un musée ou d’un autre endroit intéressant sans prendre la peine de faire la demande à qui de droit pour que l’endroit soit accessible ce jour-là ! Et quand je râle, je râle ! Donc je prends des mesures de rétorsion : je fais la grève ! Je n’en dirai donc pas plus et je zappe le club de mon planning de marches pour un an ! Na ! Quand Hughes fâché, Hughes toujours faire ça maintenant !
Quelques photos quand même…

 

011.JPG

Bin oui ! Là, c'était avant que je râle, mais c'était fermé aussi ! :-(

018.JPG

Le joli bois d'Enghien

021.JPG

Pas mal comme poteau indicateur !

030.JPG

Pfff ! Voilà que je râle de nouveau !

015.JPG

Voilà ! Vous n'en saurez pas plus ! Moi non plus d'ailleurs !

032.JPG

Petit remontant dans un café de Silly...

036.JPG

... et petit cadeau à l'occasion de l'anniversaire du club ! Merci M'sieur ! Mais cela ne compensera toutefois pas la visite ratée du musée  "Maquis Story" ! ;-)

 

19:44 Écrit par Codorando dans Marches 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2012

Bastogne - Commémoration 2012 "Battle of the Bulge"

Je suis sur place depuis vendredi à 16:00.  Avec un temps exécrable tout au long du trajet, je suis content d’être arrivé ! 

011.JPG

Après m’être garé sur le parking de la salle des sports d’où aura lieu le départ de la marche du lendemain, je prends la direction de la buvette ! N’y voyez pas malice: c’est là qu’ont lieu les formalités d’inscription ! J’y suis pour rien !

Dans la salle, beaucoup de têtes connues dont, entre autres, Piet, Jurgen et Francis, des Paras gantois que l’on voit régulièrement faire la promo de leur amicale KTSA (‘Keep The Spirit Alive ») dans toute la Belgique, accompagnés de leurs femmes et amis ! 

012.JPG

Les 6 € d’inscription nous donnent droit au parcours détaillé, un très beau badge d’une unité présente pendant la bataille, un ticket pour une boisson chaude le lendemain, un petit fascicule explicatif du déroulement des évènements, un diplôme de participation à la marche et surtout, nous autorise à faire un geste envers une association qui profitera des bénéfices de cette journée. Cette année il s’agit d’ « Honor Flight », une association américaine qui permet aux vétérans américains de se recueillir un jour sur leur mémorial. Avec une priorité pour les plus âgés ou ceux qui sont en fin de vie et qui n’ont encore jamais eu l’occasion de s’y rendre. Cela valait la peine d’être dit ! Et écrit !

Etant dans l’obligation de repasser devant le comptoir de la buvette, je m’y arrête un instant … pour consulter l’itinéraire qui se déroule cette année dans le secteur de Hemroule, c’est à dite au nord-ouest de Bastogne.

numérisation0006.jpg

Petit tour habituel en ville avec passage obligé au « Dakota » où  j’espère bien boire une bonne Airborne brune ! Avec mes 2 ou 3 passages annuels, Matthieu, le garçon qui officie, commence à me connaître, mais hélas, cette fois il ne peut rien pour moi … ils n’en ont plus ! 

Je me rabats donc sur le plan B, la brasserie Lamborelle, située à quelques pas de là ! Le lieu, sympathique et chaleureux, tient plus du resto que du simple café et vu l’exiguïté de la salle, il vaut mieux réserver pour avoir une table ! On accepte néanmoins de me servir une Aiborne brune, dans un pot en grès en forme de casque, à une table déjà réservée.  Mais surtout , on m’explique que je peux en trouver dans un petit magasin de la Grand Rue et que je ne connaissais pas encore. Sauvé ! J’y trouverai ce que je cherche, mais le lendemain, car aujourd’hui, il se fait un peu tard pour me balader avec un sac de bouteilles  !

Je termine la soirée dans le dernier de mes points de chute, « Au Sportif »

Ensuite, aucun mal pour m’endormir ! Malheureusement, aucun mal non plus pour me réveiller. Les averses incessantes de la nuit s’en chargent !

Faudra trouver un moyen d’insonoriser le mobilvouac !

Samedi 06:30  Je ne me réveille pas (c’est fait depuis longtemps) … je me lève !

Et vers 08:00, j’arrive dans la salle pour y rejoindre les nombreux Para-Commandons de régionales belges (Gent, Anwerpen, Menen, Bastogne, etc) pour celles que j’ai reconnues, mais également les 2 premiers arrivés de la troupe de Mouscron, mes amis Roland et Claude ! Je les invite donc à venir jusqu’au mobilvouac où je leur prépare ma recette secrète de Commando Koffee.

481710_181131878697231_755419943_n.jpg

Le reste de la troupe hurlue n’arrivant pas, nous nous mettons en route un peu après 08:30 .

En chemin, beaucoup de rencontres dont Guy, du groupe Aventure & Montagne, notre hôte à Landen, et à Bouillon dans une dizaine de jours, ainsi que sa famille et son complice Jean-Paul.

12035_181131908697228_1221559590_n.jpg

Photo de Claude G. (je publie celle-ci parce qu'elle est meilleure que la mienne ;-)

Magnifique parcours, comme d’habitude ! Mais pas beaucoup de neige, nous sommes arrivés une semaine trop tard ! Quand il y en a, j’en profite pour tester la qualité de mes nouvelles bottines dans ces conditions hivernales ! Impeccables !

090.JPG

092.JPG

Même chose pour les nombreuses scènes de reconstitution disséminées tout au long du parcours ! On s’y croirait réellement !

033.JPG

029.JPG

045.JPG

053.JPG

062.JPG

074.JPG

076.JPG

082.JPG

A l’arrivée, les copains qui ont bifurqué sur une plus petite distance m’attendent depuis…. heu… un bon moment ! J’en bois quelques unes en leur compagnie avant d’aller me changer et d’aller en boire quelques autres avec eux en ville !

100.JPG

556928_181132218697197_365962851_n.jpg

Pour mes amis, l’heure du retour est arrivée. Pour ma part, j’ai prévu de repartir demain matin, prudence oblige ! Cela me laisse un peu de temps pour mes emplettes, le «Dakota », le « Sportif » et un autre petit bistrot de ma connaissance un peu à l’écart des endroits pour touristes et où les bastognards moins aisés sont chez eux ! Ce sont également des endroits que j’aime bien !

Il est près de 20:00 lorsque je suis de retour au « camp » et 20:15 lorsque je m’endors ! Quand j’écris je m’endors, c’est une façon de parler car avec la pluie qui tombe encore et le vent qui fait cliqueter une attache de drapeau sur son mat, je traîne mon sommeil d’heure en heure, jusqu’à 07:00 le lendemain matin où je décide que le plaisir a assez duré ! 

Il est 09:00 lorsque je prends la route du retour !

Encore une belle prestation à mettre à l’actif de notre petite Amicale ! Mais avant la 36ème édition de cette Marche du Périmètre de Bastogne, nous aurons encore l’occasion de nous retrouver avec entre autres la magnifique marche du même style « In the footsteps of the 82nd Airborne » qui se déroulera cette année du côté de Basse Bodeux (Trois-Ponts)

Avis aux amateurs d’histoire, de culture, de sport et de convivialité ! 

19:11 Écrit par Codorando dans Marches 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/11/2012

KLIJTE : Rouge, noir, des cats et marche !

Après mon exemption de samedi pour cause de rhino machin chose, je me lève à 06:00 !

Les médocs de la veille, principalement de petits grogs au whiskey, semblent avoir rempli leur fonction ! J’ai les cheveux un peu lourds, mais dans l’ensemble ça va !

009.JPG

A 07:00, je suis en route pour Klijte, dans le Heuvelland, au sud d’IEPER.

Il fait frais et je me suis donc habillé en conséquence. S‘agit pas d’être obligé de passer le reste de la semaine dans le divan !  A ne pas oublier en ce jour de commémoration de l’Armistice que je fête à ma manière, le poppy au chapeau !

poppy

Ce dimanche 11 novembre, nous sommes invités par le club des Heuvellandstappers pour son annuelle Hellegattocht, le Hellegat étant le bois du Mont Rouge, en bordure de frontière.

Comme c’est souvent le cas en Flandres, l’itinéraire se déroule en plusieurs boucles autour d’un seul point de contrôle. 

Vers 08:15, je démarre donc pour rejoindre ce premier point à Lokker. Les premiers kilomètres sont un peu difficiles avec un nez bouché et une gorge encombrée, mais rapidement, avec la montée de la température, cela va mieux !

003.JPG

004.JPG

Après ce premier petit arrêt, le temps de poser un cachet sur ma carte, l’itinéraire nous offre le choix entre plusieurs distances: soit une boucle vers le sud pour rejoindre le Mont Rouge, soit continuer vers l’ouest sur les plus petites distances.

Comme je repasserai de toutes façons dans le coin pour rejoindre le même contrôle, je me dis que je peux laisser momentanément cette boucle en attente ! Si la santé et les nouvelles chaussures n’en décident pas autrement, je pourrai toujours l’effectuer en fin de parcours.

Autre avantage, je me retrouve plus ou moins seul sur l’itinéraire, la plupart des participants ayant opté pour le parcours normal ! 

007.JPG

008.JPG

C’est donc tranquillement que ce second tronçon me conduit vers la France, en direction du Mont des Cats dont  nous apercevons l’antenne caractéristique qui le surplombe… et à mon avis le défigure ! Mais bon, c’est comme pour de nombreuses autres choses !

Le parcours ne nous mène pas jusque là, mais j’ai prévu cet après-midi d’aller y faire un tour. Surtout du côté du magasin de l’abbaye et y acheter une bonne « Bière du Mont des Cats » ! Pour le moment, sur le territoire de Boeschepe, nous faisons demi-tour vers la Belgique.

Je rejoins pour la seconde fois au contrôle ! Après un coca désaltérant, j’opte en fin de compte pour le parcours des 28 km et sa boucle vers le Rodeberg (le Mont Rouge).

009.JPG

Pas déçu ! En ce début d’automne, cela en vaut la peine, les paysages sont magnifiques ! Et mes nouvelles chaussures ont l’occasion de tester ainsi un parcours avec de beaux dénivelés dans les bois ! Mes talons apprécient un peu moins, mais je suis certains qu’après quelques dizaines de kilomètres de marches similaires, ils vont s’habituer ! A mon grand étonnement, de nombreuses vignes couvrent le paysage non boisé ! Serait-ce un effet du fameux « réchauffement climatique » ? 

014.JPG

012.JPG

017.JPG

020.JPG

024.JPG

Mont des Cats, Rodeberg, Klijte, Lokker

Après le dernier arrêt et un dernier coca au contrôle de Lokker, nous prenons le chemin du retour !

Ce sera le morceau le plus dur ! 7 km de longues routes en « dur » où on aperçoit loin devant ceux qui nous précèdent et où on voit les suivants aller dans le sens contraire au détour d’une boucle, 

036.JPG

034.JPG

C’est long ! Mais ceux qui n’aiment pas la solitude y trouvent probablement leur compte !

A l’arrivée, je m’offre un bonne « Charles Quint » que j’estime bien méritée !

039.JPG

Oui ! Une seule ! Le Mont des Cats et son abbaye Sainte Marie du Mont, qui sont ma destination de l’après-midi, se trouvant en France, je préfère ne pas tenter le diable !

Sur mon trajet, le Mont Noir !  De monde, aussi !  A mon avis, le prix du tabac et des cigarettes côté belge ne doit pas être étranger à cet afflux de français du côté belge ! 

Passons ! Inutile de penser à s'arrêter, il faut certaiment une demi-heure pour trouver un emplacement pour se garer !

Le Mont des Cats est nettement plus calme !

Comme le magasin est encore fermé pour le moment, je m’en vais patienter une demi-heure à la seule auberge des environs. Elle y affiche une bière des moines que je m’empresse de commander au comptoir ! En fait, il s’agit de la fameuse bière du Mont des Cats ! Une deuxième, et l’heure d’ouverture du magasin est arrivée ! Je paie avec un billet de 10 € sans demander exactement combien je dois !  C’était un tort ! Je n’y fais plus attention et je m’en vais avant de me rendre compte que je n’ai pas reçu ma monnaie ! J’y retourne donc en informer la patronne qui effectivement approuve et me tend royalement …. 20 cents !!! Je repars en la remerciant et en lui disant que si j’avais su, je ne serais pas revenu. Et aussi en lui laissant tout aussi royalement les 20 cents !!! 

Je sais que les bières spéciales sont chères en France et que celles que j’ai bues sont brassées à Chimay (donc, pour eux, à l‘étranger), mais j’avoue que cela m’en bouche un coin quand même ! Je suppose que la non consommation d’un plat debout au comptoir dans un restaurant, cela se paie aussi ! 

J’oublie le petit magasin attenant à l’auberge (je ne suis pas masochiste !) et me rends au magasin de l’abbaye qui accueille pas mal de monde ! J’y achète une bouteille de 75 cl (qui me coûte autant qu’une 33 cl au restaurant !), un fromage du même mont et des spéculoos au miel de l’abbaye Saint-Wandrille (Caudebec-en-Caux). 

048.JPG

045.JPG

Suis content quand même ! J’ai passé ne excellente journée et je ne reviens pas les mains vides !

Je sais donc déjà que je reviendrai dans la région…. et aussi où je ne retournerai pas ! 

Retour calme par l’autoroute de Lille qui me fait quand même gagner une vingtaine de kilomètres !  Cela compense les « pertes » !

A la maison, en découvrant mon paquet de biscuits, je m’apercevrai qu’au lieu des 12 spéculoos prévus, il n’y en a que 11 !!!!

Bin oui !  Y’a des jours comme ça….. !

046.JPG