17/10/2017

Coup de gueule à Villers-Ste-Gertrude

Une fois n'est pas coutume, je commence par un coup de gueule, parce que je commence à en avoir vraiment marre de cette main-mise étrangère sur tous nos lieux touristiques. 
Hier, après ma marche, je suis passé devant "Le Refuge des Randonneurs" à Villers-Ste-Gertrude. Beaucoup de monde à l'extérieur. Autant en profiter pour prendre quelques renseignements. Je m'avance donc vers le bâtiment dont la porte est ouverte. Sur le parking, je suis arrêté dans mon élan par des "halo" bien révélateurs de la provenance de ces "randonneurs". Je comprends de suite que je suis en territoire ennemi. Je m'arrête sur place en levant directement les bras pour signaler que je me rends. Une des dames présentes m'explique que l'arrivée de la marche, ce n'est pas à cet endroit, mais de l'autre côté du bâtiment ! Je pense : "Je sais, toutoule, c'est de là que je viens !" Je préfère lui répondre: " Ok, ça va, j'ai compris !"
Eh oui, là comme dans bien d'autres endroits des Ardennes, les bataves font aujourd'hui la loi touristique. Me demande ce qui me ferait râler le plus: qu'un bâtiment situé en Wallonie dénommé "Refuge des Randonneurs" (en français) soit réservé aux néerlandais ou qu'il y soit inscrit "Hut voor Wandelaars" (ce serait moins hypocrite) et interdit aux wallons ???

Ceci dit, en ce qui concerne la marche Adeps proprement dite, impeccable !

DSC03958.JPG

DSC03967.JPG

DSC03963.JPG

DSC03965.JPG

Après les brumes matinales, le soleil a fait son apparition. Du coup, je suis bien entendu revenu avec une figure couleur homard du plus bel effet !
Parcours avec des niveaux de difficulté parfois difficiles. Faut dire qu’on est dans une région de nutons et de leurs grottes situées le long de pentes parfois abruptes.

DSC03973.JPG

DSC03977.JPG

Mais les difficultés en valent la peine. Bomal, Ozo, Izier et retour à Villers par les bois, ce qui, vu le soleil cuisant, m’arrange bien.

DSC03980.JPG

DSC03984.JPG

DSC03986.JPG

DSC03995.JPG

DSC03982.JPG

DSC03999.JPG

Une chose est certaine, comme je l'ai noté dans le livre d'or des organisateurs, question fléchage, difficile de faire mieux !
A l'arrivée, c'est la foule des grands jours dans la commune. Plus de touristes que de marcheurs à mon avis. Deux chopes plus tard, je m’en vais voir si l’église Ste Gertrude est ouverte. J’ai en effet appris qu’elle était anciennement dédicacée également à St Michel. Hélas, elle est fermée et des hordes de touristes qui participent à un jeu de piste s’agglutinent tour à tour devant la porte sur laquelle les organisateurs ont affiché une de leurs énigmes ! Même pas moyen de faire une photo !
La suite, vous la connaissez déjà et je me dis qu’il vaut mieux quitter l’endroit pour un coin un peu plus calme et un peu plus ardennais, comme par exemple « Le Relais », à Manhay, où je me fais un plaisir de m’arrêter régulièrement au retour de marches au nord de mon domicile. Pub gratuite et désintéressée ! Faut bien encourager ces derniers petits bistrots de terroir tenus par des natifs du pays, survivants d’une époque, hélas, révolue ! 

Les commentaires sont fermés.