15/05/2017

ELSENBORN 2017

Ce dimanche, je prends la direction du nord-est du pays, là où la température moyenne annuelle est de 5 à 8° : le plateau des Hautes-Fagnes et plus précisément, Elsenborn, bien connu des militaires, anciens miliciens ou nouveaux d'active.
En effet, le camp invite, comme chaque année, la population à parcourir les terrains de manœuvres et les champs de tir.
En allant vers le parking mis à notre disposition, j'aperçois un panneau « Musée »
En raison des événements, celui-ci était fermé les autres années. Aurais-je plus de chance cette fois ?
Inscription. Petit kawoua habituel. Et me voilà parti sur les chemins qui traversent le camp dans tous les sens.

P5140003.JPG

P5140005.JPG

Beaucoup de monde ! Ce n'est en effet pas courant de pouvoir arpenter ces chemins habituellement interdits au public.

P5140011 (2).JPG

Ce n'est qu'après le premier contrôle, sur la boucle réservée au marcheurs du 20 km, que je profiterai pleinement du calme et de la beauté de certains endroits. Il faut dire que par moments, on ne sait pas si on est encore en terrain militaire ou déjà dans la réserve naturelle qui lui est contiguë. Pas un bruit, si ce n'est de temps en temps le son d'une cloche dans le lointain qui me fait directement penser aux voyageurs égarés de temps plus anciens et qui, grâce à cela, pouvaient rejoindre des villages, surtout l'hiver où c'est un des endroits les plus enneigés de Belgique.

P5140016.JPG

P5140020.JPG

P5140021.JPG

P5140033.JPG

P5140034.JPG

Pas une voiture, pas un vélo pendant 20 km ! Le rêve !
Le seul véhicule que je verrai, c'est celui de la sécurité. Je n'ai rencontré personne depuis une heure, je prends donc un peu de temps pour discuter avec le responsable qui m'informe qu'il est nécessaire de veiller à ne pas s'écarter des chemins parfaitement balisés et que c'est dommage de ne pas avoir de matériel photographique me permettant d'utiliser un téléobjectif, car de l'autre côté de l'endroit où nous nous dirigeons, le gibier est nombreux et certainement moins farouche qu'ici ! Je me serais personnellement contenté d'une bonne paire de jumelles !

P5140040.JPG

P5140043.JPG

Après le second passage au contrôle, l'affluence des marches habituelles reprend son cours.

P5140049.JPG

P5140052 (2).JPG

Le château d'eau proche de la caserne est en vue, au bout d'une longue ligne droite en béton, mais cette partie de l'itinéraire est une possibilité pour les gens à mobilité réduite ou avec des poussettes de rejoindre sans encombres l'arrivée. Les autres accèdent à l'arrivée par des chemins un peu plus chaotiques empruntés habituellement par les véhicules blindés à l'entraînement avant de rejoindre leurs pas de tir !
Avant d'aller me désaltérer, passage par le mobilvouac pour me changer !

P5140112.JPG

Les deux chopes qui suivent sont les bienvenues !
Vient ensuite la visite du « Truschbaum Museum » ! Il est ouvert ! La visite est libre, mais du personnel militaire est à disposition pour les renseignements complémentaires.

P5100227.JPG

P5140074.JPG

P5140082.JPG

P5140092.JPG

P5140100.JPG

A l'étage inférieur, quelques pièces nous en apprennent un peu plus sur la faune et la flore du terrain d'exercices et du biotope du parc naturel.

P5140104.JPG

P5140107.JPG

P5140109.JPG

C'est avec cette belle visite que je termine ma journée en Hautes-Fagnes.
Ne la ratez pas l'année prochaine... tant que c'est encore possible !
Je me suis en effet laissé dire que des hollandais et des allemands étaient déjà sur les listes concernant la désintégration de ce qui reste de notre armée belge en ce qui concerne l'achat du terrain à des fins privées !
Pfff ! Décidément, avec l'aide intéressée de nos politiciens, ces rapaces touristiques n'ont pas fini de tout monopoliser !

Allez, je vous laisse sur ce point de réflexion peu réjouissant qui ternit un peu cette excellente journée !

15:33 Écrit par Codorando dans Marches 2017 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : marche elsenborn |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.