14/11/2016

Marche du Domaine de Chevetogne

 

Samedi matin
Je me rends à une petite marche que j'avais notée dans mon agenda depuis un bon moment.

Elle est organisée par les « Fougnans de Ciney » et se déroule presque exclusivement dans le domaine de Chevetogne.

53fe98855d-NA044%20LES%20FOUGNANS%20(2).jpg

Pour la petite histoire, en wallon du coin, « fougnan » signifie « taupe » ! Au début de la formation du club, il était en effet associé à un club de spéléologie. Ceci explique cela.
C'est la première fois que j'y participe.
Ce domaine est immense et je roule un bon moment avant d'arriver à la salle où a lieu le départ.
Après mon petit café habituel, je me mets en marche. Une minute plus tard, je suis dans les bois.

Chev (1).JPG

Chev (4).JPG

Chev (6).JPG

A part quelques petites boucles en dehors du domaine, nous y restons tout au long du parcours. La météo est bonne. Il fait frais, mais le soleil est de la partie.

Chev (11).JPG

Chev (13).JPG

Chev (22).JPG

Chêvetogne 00 (1).JPG

La marche se combine vraiment bien avec la visite des lieux : étangs, cascades, château, plaines de jeux qui font le bonheur des nombreux enfants déjà présents et des nombreux marcheurs.

Chêvetogne 70 (4).JPG

Chêvetogne 70 (8).JPG

Chêvetogne 80 (16).JPG

Chêvetogne 80 (20).JPG

Chêvetogne 80 (22).JPG

Il est près de 11:30 lorsque mon parcours se termine.

Chêvetogne 81.JPG

Le temps de boire une bonne bière régionale, je reprends le mobilvouac pour rejoindre le bureau d’accueil à l'entrée et voir si je ne peux pas y trouver un plan afin de découvrir les autres lieux intéressants du domaine cet après-midi.
C'est à ce moment là que mes soucis commencent. Je ne trouve plus mon portefeuille !
J'ai beau retourner mes vêtements et mon sac à dos dans tout les sens... Rien !
Je retourne au parking en espérant le retrouver. Pas de pot, depuis que je suis parti, d'autres véhicules sont arrivés et retrouver un portefeuille couleur camo en cette période, dans l'herbe et dans les feuilles, c'est mission impossible ! Ce n'est peut-être même pas là que je l'ai perdu !
Tant pis ! Il ne me reste plus qu'à faire une déclaration de perte aux organisateurs, même si je ne me fais pas beaucoup d'illusions.
Ce fâcheux contretemps signe aussi la fin d'une visite qui s'annonçait pourtant prometteuse.
C'est à regret que je prends la route de retour. Le parcours du matin dans ce magnifique endroit fut un réel plaisir.
Pour couronner le tout, la jauge de carburant est au plus bas et il ne me reste que 5 €.
Je sens que cela va être la galère.
Après la déclaration au bureau de police de Ciney (on ne sait jamais), je rentre au bercail.
Alors que j'effectue le blocage des cartes bancaires via Card Stop, pas de chance, la conversation s'arrête... Crédit gsm épuisé ! Je n'ai pas eu la confirmation de la procédure !
Sans argent, je ne peux descendre en ville pour acheter quelques litres d'essence (manquerait plus que je tombe en panne avant d'y arriver !). Sans essence je ne peux aller acheter une recharge pour le gsm, ni aller retirer de l'argent au distributeur. C'est vraiment pas mon jour !
Y'a plus qu'à prier saint Jude et sainte Rita, patrons de causes désespérées, et surtout attendre le lundi en espérant que la banque ne fasse pas le pont la veille de ce 15 novembre, jour de la Fête du Roi.

Lundi 10 heures. Je me prépare à descendre en ville. Nouvelle tuile : la batterie du mobilvouac est morte ! Apparemment, ce lundi d'automne, c'est pas mon jour non plus !
Heureusement, j'ai un vieux chargeur ! Le temps de démonter, charger et remonter la batterie, plus la peine descendre en ville, la banque sera de toute façon fermée ! Je n'ai plus qu'à attendre le mercredi !

Lundi soir, appel d'un membre du club de marche et mail envoyé par la présidente.
Ô miracle, le portefeuille a été retrouvé !!! Ouf ! Me voilà avec une fameuse épine hors du pied ! Car une épine dans le pied d'un marcheur, ça le fait vraiment pas !
Un grand merci à la personne qui l'a retrouvé ainsi qu'aux organisateurs du club ! Nul doute que je serai présent à la prochaine marche qu'ils organiseront.
L'attente jusqu'au mercredi se fera un peu plus sereinement.

Comme quoi, faut jamais désespérer ! Suffit d'accepter que certaines choses arrivent comme elles doivent arriver ! Et « faire avec » !

A la semaine prochaine... si tout va bien !

plan.jpg

 

20:35 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.