08/04/2015

KAIN, Marche à Bâton 2015

Lundi de Pâques 2015
C’est aujourd’hui qu’à lieu la traditionnelle Marche à Bâton à laquelle je participe depuis de nombreuses années.
Départ du Collège Notre-Dame de Kain, près de Tournai, pour se rendre au Mont-Saint-Aubert, 6 km plus au nord et qui culmine à … 147 mètres de haut.

P4060071.JPG

Ce pèlerinage datant du Moyen-Age avait une origine religieuse et les pèlerins de l’époque, qui montaient au Mont de la Sainte Trinité pour se préserver du mauvais sort pour l’année qui suivait, ont aujourd’hui fait place aux marcheurs qui vont au Mont-Saint-Aubert pour prendre un bon bol d’air frais en famille ! Le pèlerinage est oublié depuis longtemps, mais la marche rassemble encore chaque année des milliers de participants sur les circuits de 6, 12 ou 20 kilomètres !  
En ce qui concerne la dénomination de cette marche, la petite histoire nous dit que « … la jeunesse tournaisienne coupait des branches dans les bois environnants et entamait des joutes pacifiques avec ces armes de fortune… » Personnellement, je pense qu’il ne faut pas vraiment rechercher une explication trop tarabiscotée. Les gens utilisaient simplement un bâton parce que certains chemins de terre sont plutôt pentus et étaient bien moins entretenus qu’aujourd’hui !  Ce bâton était bien nécessaire pour garder l’équilibre ou soulager le dos ! Encore aujourd’hui pour de nombreux promeneurs non habitués à la randonnée.
Pour les marcheurs modernes qui n’en auraient pas, au départ tout est prévu !

P4060041.JPG

Les bénéfices de la vente de ces « soutiens psychologiques » agrémentés d’une floche en laine confectionnée par les membres de l’ASBL des « Horizons Nouveaux » (Froyennes), ira dans les caisses de cette association spécialisée dans l'accueil résidentiel des personnes handicapées adultes.
08:30, après un petit kaoua habituel en compagnie de mon ami Roland qui, malgré une blessure au pied qui l’empêche de participer cette année, a tenu à faire le déplacement pour venir me saluer, je me mets en route. Pour moi, pas de sac à dos cette année, non pas que je commence à sentir le poids des ans, mais j’avoue que je n’ai pas encore assez d’entrainement.
On est paraît-il au printemps, mais faut bien avouer qu’on s’y tromperait facilement. On a connu des Marches à Bâton un peu plus ensoleillées.
Vu mon manque d’entrainement (et les kilos pris cet hiver) dans mes bottines, j’ai voulu essayer des semelles à coussin d’air. J’aurais pas dû ! Après 3 km je n’ai plus de peau à l’arrière d’un talon. Je les vire vite fait ! Quel soulagement sur tout le reste du parcours !

P4060045.JPG

Pour atteindre les 20 km prévus, il faut bien sur effectuer quelques détours dans les environs. C’est ainsi qu’après quelques kilomètres au sud de Kain-la-Tombe, nous remontons vers l’Escaut et Kain-Centre pour prendre ensuite la direction de la petite chapelle Notre-Dame des Fièvres qui, à l’instar des « arbres à loques » aurait des vertus thérapeutiques si on y attache un vêtement appartenant aux malades, souvent des enfants.

P4060048.JPG

Preuve que les traditions sont loin d’être perdues en Wallonie.
Nous continuons vers le  Château de Flines, près d’Obigies.

Le Mont-Saint Aubert n’est plus très loin. Nous y arrivons par le réputé chemin des Poètes dont une trace écrite des œuvres reste gravée dans les marches qui mènent sur la place.

P4060049.JPG

P4060050.JPG

117 KAIN 005.jpg

P4060051.JPG

Le temps de faire un tour des échoppes, de visiter une petite expo de travaux d'enfants de la région sur le thème.... des oeufs, de me rincer le gosier de la poussière de la route dans un « accueil pèlerin », je continue sur ma lancée.

P4060075.JPG

 

P4060057.JPG

 

P4060061.JPG

 

P4060074.JPG

Les participants aux 6 km redescendent en bus, ceux du 12 redescendent à pied, moi (et quelques autres… parce qu’il faut bien avouer que nous ne sommes plus très nombreux à effectuer la totalité du parcours)  je me dirige  vers Mourcourt, Bizencourt avant de rejoindre la grand-route qui nous ramène au point de départ !

P4060063.JPG

 

P4060065.JPG

Dans la salle, pas de copains en vue ! Je remonte donc en voiture vers le mont pour y effectuer quelques achats chez mes fournisseurs préférés : un marchand de bonnes bouteilles dont le fils est aussi un ancien Para-Commando (« Les Vins du Vert Marais » pour ne pas le citer) chez qui j’achète une excellente liqueur de whisky et d’érable en provenance du Canada (Tabarnak ! C’est pas du sirop d’poteau ça !) et un autre de salaisons et de fromages français dont je ne retrouve plus la carte mais dont les saucissons sont délicieux !

P4060078.JPG

P4060076.JPG

Après un dernier verre au chapiteau où la distribution d’œufs gratuits pour les participants a fait un maximum d’heureux, il est temps de reprendre la route du retour.
Bonne journée malgré l’absence de soleil et de copains.
A l’année prochaine peut-être ?  

P4070079.JPG

 

13:11 Écrit par Codorando dans Marches 2015 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kain, marche à bâton |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.