08/09/2013

Oosterbeek Airborne wandeling

Il est midi ce vendredi 6 septembre. Le plein du mobilvouac est fait. Le « stick » est prêt. J’espère ne rien avoir oublié !
L’heure est venue de partir en direction de la Hollande et plus exactement vers Oosterbeek, dans la province de Gueldre, où se déroule la  67ème Airborne Wandeltocht, une marche commémorant le sacrifice de milliers de parachutistes anglais, polonais et américains tombés lors de la fameuse Opération Market Garden en septembre 1944.
Sur le parcours, la pluie ne m’a pour ainsi dire pas quitté depuis le départ ! Il a encore des progrès à faire le nouveau Mr Météo d’RTL.
J’arrive sur place vers 15:00. Déjà beaucoup de monde dans les rues et aux terrasses des cafés et restaurants. Et partout des drapeaux et des T-shirts avec le célèbre Pégase, emblème des parachutistes britanniques, mais aussi du 1 Para de Diest, dissous depuis peu ! Il reste toutefois le KTSA (« Keep The Spirit Alive ») qui en maintient l’esprit et le souvenir ! 

DSC02507.JPG

 Il me faut un certain temps pour trouver un emplacement pour le mobilvouac, mais je finis par le trouver derrière un restaurant à une centaine de mètres de l’Airborne Museum Hartenstein et du lieu de départ de la marche. Impeccable !

DSC02512.JPG

Après l’installation, je commence par la visite du musée installé dans l’ancien quartier général des troupes britanniques.
De prime abord, le bâtiment ne semble un peu petit pout relater ce grand moment de l’Histoire des Parachutistes et les premières salles me déçoivent un peu. Les mises en scène pourtant très réalistes ne peuvent souvent être qu’aperçues sans en avoir une vue d’ensemble, comme c’était probablement le cas avant quelques réaménagements.  Dommage !

DSC02470.JPG

DSC02455.JPG

DSC02465.JPG

DSC02468.JPG

Mais il ne faut pas toujours se fier à une première impression. La plus grande partie du matériel présenté se trouve dans un bâtiment invisible de l’extérieur, en sous-sol !
Et quel sous-sol !  Un champ de bataille, une reconstitution de planeur,  de magnifiques véhicules et presque tout un ensemble de maisons !  Ajoutez à cela un son et lumières adéquat, et vous vous retrouvez rapidement dans l’atmosphère de l’époque.
Je me plie à l’interdiction de photographier avec le flash. Cela tombe bien, il ne fonctionne plus !!! Non, non, je n’ai pas essayé,  j’étais déjà au courant depuis ma dernière marche !

DSC02473.JPG

DSC02479.JPG

DSC02478.JPG

DSC02481.JPG

DSC02505.JPG

La visite se termine par un petit tour de la boutique où bière et vins « Airborne » nous sont proposés.  Etant au régime, je ne me laisse pas succomber à la tentation et me contente d’une bouteille de vin rouge !
Après un petit tour en ville où j’ai l’occasion de déguster quelques bons cocas rafraichissants (oui, je sais, vous n’arrivez pas à y croire !) je suis de retour au mobilvouac pour une bonne nuit de sommeil !

Réveil à 06:00.
Le départ pour les participants aux 40 km est fixé à 07:30, pour les autres distances, à 10:30. 

DSC02515.JPG

DSC02516.JPG

DSC02519.JPG

Nous sommes donc quelques centaines à nous élancer sur un parcours qui nous mène d’abord vers l’ouest en direction de Wolfheze, puis du nord, vers Ginkel, avant de redescendre vers le sud et la ville de Renkum pour enfin boucler la boucle vers le point d’arrivée en passant par Doorwerth !

DSC02528.JPG

DSC02532.JPG

Parcours sans grande difficulté (bin oui, on n’est quand même pas dans les Ardennes !) mais pour moi assez éprouvant : des kilomètres et des kilomètres de béton sur des chemins de type Ravel souvent perpendiculaires à des sentiers destinés à la promenade équestre, mais qui sont en sable ! Mes pieds, pas encore remis tout à fait des Quatre Jours de l’Yser, le sentent passer ! Dur, dur ! Même quand c’est mou, mou !

DSC02535.JPG

DSC02536.JPG

DSC02533.JPG

Et partout, dans les communes traversées les drapeaux au Pégase ! C’est fou ce que les hollandais respectent encore le souvenir des parachutistes anglais ayant participé à la bataille d’Arnhem, décisive pour la libération de leur pays !
Après Renkum aux environs des 30 km, le regroupement avec les participants aux plus petites distances (25, 15 et 10 km) s’effectue sur ce dernier tronçon de 10 km !

DSC02538.JPG

Et c’est là que je peux enfin imaginer ce que peut représenter un paquet de plus de 30.000 personnes se dirigeant les unes dernières les autres, en un groupe compact et enthousiaste vers le même endroit ! In-croy-a-ble !  Faut le voir pour le croire ! Du monde à perte de vue ! Et moi, qui n’aime pas spécialement la foule, au milieu de tout cela !

DSC02544.JPG

DSC02545.JPG

DSC02557.JPG

DSC02560.JPG

A l’arrivée, c’est encore pire ! Le temps de faire le tour du terrain, de faire estampiller mon carnet et de recevoir ma médaille de marche, et me revoilà au mobilvouac ! J’ai bu assez d’eau, de coca et de limonade pour ne plus avoir soif !
Je ne traîne pas. Avec toute cette foule, le plus difficile c’est de sortir de la ville. Une fanfare vient à mon secours bien involontairement et m’ouvre la route !
J’ai prévu de me rendre à Vught, à une cinquantaine de kilomètres d’où je me trouve pour une visite d’un ancien camp de concentration et du musée y attenant !
J’y arrive vers 16:45 ! Le musée ferme à 17:00 ! Pas de chance ! Mais le pire, c’est que le lendemain il n’ouvre qu’à midi ! C’est un peu tard pour moi avant de prendre la route du retour et ses probables encombrements de fin de week-end ! Tant pis pour la visite du musée, c’est remis à une autre fois !

DSC02565.JPG

Je me contente d’une petite promenade aux alentours où je peux avoir une petite idée de ce qu’était cet endroit ! Pour la petite histoire, le musée est contigu à l’établissement pénitentiaire de Vught . Je me plais à penser qu’on oblige les détenus à visiter ce qu’il reste du camp de concentration pour leur donner une petite idée de leurs conditions d’incarcération de coupables protégés par des droits-de-l’hommistes laxistes, par rapport à celles qu’ont subies des millions d’innocents, exterminés par des fanatiques nazis !
Mais bon… on peut rêver ! M’étonnerait que ce soit le cas !

DSC02572.JPG

DSC02574.JPG

DSC02573.JPG
 Le retour s’effectue donc tranquillement, la tête chargée de souvenirs et d’images qui me rappelleront une excellente journée. Même si j’ai mal partout et que j’en aurai probablement pour trois jours à me remettre ! 

DSC02508.JPG

Oosterbeek.JPG

 

13:28 Écrit par Codorando dans Marches 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.