30/07/2013

Tro Breiz : Etape Cancale – La Fresnais (2)

Comme on dit, la nuit porte conseil !
C’est d’autant plus le cas que je n’ai pour ainsi dire pas fermé l’œil de la nuit ! A croire que tous les ronfleurs virés des salles communes s’étaient donné rendez-vous autour de ma tente ! Pffff !
Suis donc parmi les premiers à remballer mes affaires ! C’est du moins ce que je pense : les sanitaires sont déjà envahis ! Une fois de plus, je patiente… pour les lavabos et ensuite pour les toilettes !
La salle où est servi le petit déjeuner est également déjà à moitié remplie… surtout par des marcheurs ayant dormi en camping-car, chez eux ou désirant se rendre à la messe de 08:00.  C’en est trop, ma décision est prise : dès la fin du repas, je file sans attendre la fin de la messe et le regroupement !

DSC01742.JPG

Je démarre donc une heure plus tôt que la veille !  Quel bonheur de me retrouver seul sur des chemins presque déserts ! Au moins, là, j’ai le temps d’apprécier un peu le paysage !
Bien sûr, je sais que je passerai sur l’itinéraire avant l’arrivée des organisateurs pour les points d’eau et le repas, mais je préfère marcher à mon rythme plutôt que d’être obligé de suivre la foule ! Le service de sécurité pour la traversée des carrefours dangereux est déjà en place et me prennent pour l’ouvreur ! Allez, on va le dire comme ça !

DSC01743.JPG

DSC01745.JPG

DSC01747.JPG

DSC01749.JPG

Au bivouac du repas de midi, je croise les camions de ravitaillement qui arrivent !
Je continue sans remords ! Ceci dit, les balises « Tro Breiz » ne sont pas toujours au rendez-vous et je me paie parfois, bien involontairement, le luxe d’un petit détour !

DSC01751.JPG

Ce sera le cas à La Gouesnière et la grotte du Bois-Renou où je croise deux dames avec un badge du Tro Breiz, arrivées là...en voiture ! Elles cherchent le point de rendez-vous pour le repas de midi ! Me prenant sans doute aussi pour un "ouvreur" elles tentent de se justifier ! Je les rassure, je suis moi aussi "pèlerin" qui cherche son chemin ! Ce ne serait pas très grave d'effectuer quelques centaines de mètres supplémentaires si je n’étais déjà aussi fatigué et c’est donc avec grand plaisir que j'apercois un morceau de rubalise qui me remet sur l'itinéraire.

DSC01754.JPG

DSC01756.JPG

 J’arrive vers 14:00 à l'église St Méen de La Fresnais !
Comme d’habitude, je me suis réjoui un peu trop rapidement ! Sur place, les infrastructures du terrain omnisports où les camions doivent déposer le matériel sont encore fermées ! Pas moyen de prendre une douche avant l’arrivée de la troupe !!! La galère continue ! J’en profite pour aller boire quelques verres dans l’unique café du patelin ! Je croise en route un gars qui semble chercher quelque chose et tente de le renseigner ! « Vous cherchez quelque chose, monsieur ? »  «  L’équilibre ! »  « Ah !?!? bonne recherche ! »  A son badge, je remarque qu’il s’agit d’un marcheur ! Bon sang, mais comment il a fait pour arriver avant moi, celui-là !
Vers 15 :30, je suis de retour au camp où quelques autres « marcheurs » sont également arrivés !  Incroyable ! moi qui pensais être un sportif… !!!
Quoi qu’il en soit, comme ma tente se trouve dans le fond du camion, puisque je l’y ai déposée parmi les premiers (encore quelque chose à revoir pour le lendemain !)  je donne un coup de main pour décharger les valises, les bagages et autres tentes repliables vite fait !
C’est ainsi que je fais connaissance avec les bénévoles qui travaillent pour le plaisir des autres, dont « Old Max », un roumain qui me dit avoir séjourné Belgique, à Bruges plus précisément ! J’évite de lui demander si c’était à la prison et je passe sur le fait que je suis un ancien maton ! Un brave gars quand même… d’autant plus qu’il est baraqué comme une armoire normande ! Je le laisse inscrire au feutre son nom sur mon bâton de marche !
Comme la veille, j’ai repéré un endroit assez éloigné de l’entrée pour monter ma tente ! Dans un coin ! Au moins, je ne serai pas cerné de toutes parts ! Je constate avec plaisir que des petits jeunes, qui avaient aussi repéré l’endroit tranquille,  viennent s’installer dans les environs ! Dans un sens, cela me rassure un peu ! Au moins, ceux-là, s’ils font du bruit, je pourrai les calmer un peu !
Pour la douche, même cirque que la veille, avec comme différence que l’eau est bouillante ! Y’a rien à faire… c’est l’destin ! Pour le repas du soir, même chose : pas faim ! Je préfère me reposer un peu dans ma tente !
En soirée, un fest noz est organisé, mais je n’aurai pas le plaisir d’y participer : lorsque je me réveille, il est près de 22:00 et comme cela se déroule à 500 mètres de là, près du seul bistrot du coin, je me dis que cela va de nouveau être la galère pour se faire servir quelque chose !
Je me retourne donc de l’autre côté et me rendors !

DSC01757.JPG

 

 

21:38 Écrit par Codorando dans Marches 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.