29/07/2013

Tro Breiz : Etape de Saint-Malo à Cancale (1)


 
Je préviens tout de suite… elle a été pénible ! Je n’ai donc pas pris de notes le soir à l’arrivée de l’étape, mais je crois que les photos suffiront !

DSC01687.JPG

Après avoir mis le mobilvouac en sécurité sur un parking d’école où il restera toute la semaine, sans possibilité de le récupérer avant, les bagages qui accompagnent les pèlerins sont déposés dans deux semi-remorques. Un pour les campeurs et un autre pour ceux qui logent dans des infrastructures sportives ou chez l’habitant !

DSC01688.JPG

Personnellement, comme c’était une première et que l’on nous avait demandé de penser aussi aux bénévoles qui chargent et décharges les camions, je n’ai emporté en plus de mon « bergham » de 15 kg, qu’un sac contenant une tente igloo que je dépose comme il se doit dans le camion « spécial camping » !  

DSC01698.JPG

DSC01700.JPG

Le rendez-vous et le départ ont lieu après la messe à l’église Notre-Dame des Grèves (celles des plages, pas celles de revendications !). Pour ma part, en attendant l’heure du départ, j’ai visité l’église la veille, je m’en vais boire quelques cafés au bar d’en face !
09:30 On peut enfin y aller ! Comme on passe devant l’Emeraude, je quitte la foule pour aller y boire un dernier pot.  Je rejoins ensuite le groupe (1200 personnes quand même !) et les serre-files qui ferment la marche. Interdiction partir en avant, interdiction de rester derrière, sécurité oblige. Faut rester groupir !  Hmmm ! Je pressens que ça va pas trop me plaire tout cela !
Et c’est le début de mon calvaire. Les paysages sont pourtant magnifiques et intéressant, mais pour ce qui est de prendre des photos, avec 600 personnes devant et 600 autres derrière, ce n’est pas très évident. Je réussis parfois à quitter la colonne pour aller me réfugier sur la plage et la suivre un peu plus solitairement.

DSC01701.JPG

DSC01704.JPG

DSC01716.JPG

DSC01718.JPG

La chaleur est déjà étouffante. Même à l’ombre les températures oscillent entre 30 et 35 °. Le point d’eau prévu après 5km est donc le bienvenu. La marche ne reprendra qu’après que les derniers soient arrivés, donc l’attente et la patience sont de rigueur. Un petit jeune qui souhaite remplir une bouteille d’une eau bien fraîche pour lui et ses copains et le bénévole qui s’apprêtait à le servir se font engueuler par « la » cerbère de service. Hmmmm !  Ça va pas trop me plaire non plus, ça !
Parfois, un petit crachin est le bienvenu mais lorsque cela tombe en plein milieu du repas, c’est moins marrant ! Heureusement, cela ne dure pas très longtemps. Moins en tout cas que le temps de la pause qui dure plus d’une heure !!! Et inutile d’essayer de filer à l’anglaise, la sécurité veille !

DSC01724.JPG

DSC01727.JPG

DSC01725.JPG

DSC01714.JPG

Re-départ en groupe. Et regroupement à chaque pause. Si on y ajoute les attentes dans les bouchons qui se forment  pour aborder des sentiers un peu raides et lors du passage de petites chicanes dans des parcs ou chemins côtiers, les arrêts deviennent pour moi plus pénibles que la marche elle-même et mon dos commence déjà à souffrir de ces arrêts parfois aussi brutaux qu’imprévus !

DSC01719.JPG

DSC01733.JPG

J’avoue que l’arrivée… vers 17:30… est la bienvenue !
Hélas, mon calvaire n’est pas terminé ! Après l'arrivée sur la place de l'église St Méen, il faut encore aller récupérer ma tente en dehors de la ville. Je m'installe dans un coin que je pense un peu à l’écart du terrain de foot qui est mis à notre disposition, je tente ensuite d’aller prendre une bonne douche revigorante ! Nouvelle attente ! 8 douches dans une salle commune pour +/- 1000 personnes, ce n’est pas évident ! Faut prendre son mal en patience et se contenter d’une douche froide et pas trop longue pour ne pas trop pénaliser les derniers !
Ceci dit, toutes ces attentes me permettent d'apprécier à leur juste valeur les deux magnifiques ampoules que je me paie aux talons ! Il n'a fallu que 23 km de promenade pour me faire subir ce que 130 km de MESA et 65 km de montagnes corses n'ont pas réussi. Ca promet pour la suite !

DSC01738.JPG

Inutile de penser à visiter quoi que ce soit à Cancale, d’autant plus qu’à peine changé, c’est l’heure du repas servi à partir de 19:00 dans une salle qui se trouve à plusieurs centaines de mètres du lieu d’hébergement !  Et là aussi il faut de nouveau attendre ! De toutes façons, je n'ai pas faim, je suis malade et je préfère aller boire un verre dans un petit bistrot sympa pas très loin de la place.

DSC01739.JPG

Nouvelle désillusion à mon retour au camp. Je suis cerné de tentes ! Je sens que je vais passer une mauvaise nuit !

21:33 Écrit par Codorando dans Marches 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.