30/06/2013

2 - MESA 2013 - MARCHE-EN-FAMENNE

 

 

Mardi 25 juin Réveil à la tronçonneuse ! Il est 06:30 !
Des ouvriers communaux sont déjà sur le pied de guerre ! Je n’ai pas trop bien dormi : un peu après minuit, j’ai été réveillé par un festival de lumières de lampes de poche, de phares et de discussions bizarres ! Contrôle de police !   La maréchaussée ayant aperçu mon véhicule dans ce coin reculé derrière le cimetière, elle est venue se rendre compte à qui ils avaient affaire. Je ne peux pas leur en vouloir : ils me signalent que des jeunes mettent parfois le boxon dans le petit bois près duquel je suis installé ! Chance pour moi, ils ont aperçu l’autocollant de mon  Amicale Para-Commando sur le côté du mobilvouac et s’apprêtaient à repartir lorsque j’ai ouvert la portière. Ils s’excusent pour le dérangement. Je me suis abstenu de leur demander de poser pour une photo souvenir ! En tout cas, tout cela n’est pas pour me rassurer quant à ma tranquillité pour le reste de la nuit ! A chaque bruit suspect, je me sens obligé de contrôler ! Mais personne ne viendra plus m’embêter…jusqu’à 06:30 !  

DSC01282.JPG

DSC01283.JPG

07:40 Je suis sur la place des Foires où a lieu le départ de cette seconde étape
08:00 C’est le top du départ pour 31 km d’une boucle qui commence vers l’est : Fond des Vaux, Verdenne, Marenne.

DSC01286.JPG

Je n’ai pas pris d’eau car il y a des points en suffisance. Hélas, mon gobelet pliable est resté dans le maquis corse. Je fais donc avec les moyens du bord ! D’autres points sont desservis par des militaires d’une unité de purification d’eau de l’armée luxembourgeoise qui nous distribuent des berlingots de 25 cl d’eau. Merci les gars !

DSC01321 - Copie.JPG

On continue la boucle dans le sens des aiguilles d’une montre pour arriver à Lignières, puis Grimbiémont pour la grande halte des 20 km où je déguste le traditionnel pain-saucisse. De toutes façons, il n’y a que cela et des boissons ! Je l’accompagne donc d’un coca avant de continuer ma route et ne pas m’arrêter trop longtemps !
Dur, dur, le parcours ! Jamais je n’ai vu autant de boue lors d’une marche ! Une boue collante et glissante, sans une touffe d’herbe où poser le pied ! Une vraie pataugeoire !

DSC01292.JPG

Comme chaque jour, nous rejoignons les participants à la Mini MESA... qui fait quand même 15 km et à laquelle participent de nombreuses écoles de la région ! Heureusement, l'entraide est souvent au rendez-vous pour les moins résistants ! Voilà la jeunesse que j'aime !

DSC01299.JPG

Vu la difficulté du parcours du jour et la météo pourrie qui l'accompagnait, c’est donc avec plaisir que je vois les panneaux annonçant le passage aux 25 et 30 km. Il était temps.

DSC01300.JPG

13:45 Je passe la ligne d’arrivée sur la place et me dirige de suite vers l’infirmerie ! En effet, j’ai oublié la moitié de mes médocs à la maison et je sens que j’ai déjà une articulation du pied qui me chagrine ! Le doc est sympa, il me dépanne de quatre comprimés qui me suffiront pour les quatre jours. Ce n’est donc pas vraiment moi qui vais faire un trou dans le budget de la Défense !
Vers 15 :00, je prends la direction de la commune-étape suivante : Amberloup.

DSC01301.JPG

Que dire, sinon qu’il n’y a pas grand-chose à la ronde pour étancher sa soif ou même pour garer son véhicule dans un endroit tranquille. Je trouve quand même un parking près d’un cimetière où des camping-cars sont déjà installés. Je m’y arrête donc également pour me laver et me changer. Alors que je termine, un ouvrier communal vient nous demander de quitter la place, elle est réservée pour l’emplacement des bus qui conduisent et ramèneront le soir les marcheurs des camps de Marche-en-Famenne, La Roche, Bastogne et Vielsalm. Les camping-caristes flamands ne prétendent pas bouger de là. Tant pis pour eux si demain des MP les font dégager un peu plus autoritairement. Moi, je ne me fais pas prier… d’autant plus que j’avais un plan B. En cherchant aux alentours un petit bistrot pour étancher ma soif, j’en découvre un mais il est fermé et son propriétaire débroussaille un grand parking près d’une pêcherie au bord de l’Ourthe ! Il m’autorise à passer la nuit sur son terrain ! Sympa ! Cela mérite bien une petite pub gratuite pour service rendu ! ;-)

DSC01307.JPG

DSC01308.JPG

A force de voir passer le mobilvouac devant sa maison, un gars en sort et vient vers moi pendant que je consulte ma carte, toujours à la recherche d’un café d’un bistrot ou d’une simple buvette ! Il a remarqué le grand autocollant de notre Amicale sur la portière et me dit qu’il y est déjà venu !  En fait, il s’agit d’un militaire originaire de Mouscron qui connaît en effet quelques-uns de mes potes et qui est venu s’installer dans la région étant caserné à Marche-en-Famenne ! Il m’indique par la même occasion une « bonne adresse » où déguster quelques frites. Après l’avoir remercié, je file jusque là. C’est à une dizaine de kilomètres. Pas de chance il est « Exceptionnellement fermé ce mardi. Merci pour votre compréhension »
Tant pis !  Je fais quelques emplettes dans une supérette d’un village voisin. Je ne mourrai donc ni de faim, ni de soif ! C’est déjà ça ! Baguette de pain, jambon, filet américain, une petite bouteille de vin et quelques chopes pour faire passer cette triste soirée un peu plus rapidement !
Je fais contre mauvaise fortune bon cœur : une fois n’est pas coutume, j’irai dormir tôt !

DSC01304.JPG



17:51 Écrit par Codorando dans Marches 2013 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.