22/08/2012

Les 4 Jours de l'Yser : 1. Oostduinkerke

Lever à 05:30

Départ à 06:30

Direction Oostduinkerke

Je passe sur les péripéties habituelles qui font que j’arrive limite-limite (les premiers sont déjà partis depuis 5 mn !)

001.JPG

J’ai le plan du parcours, je connais un peu le circuit, je sens que ça va être la galère pour se frayer un chemin parmi ces milliers de marcheurs qui sont devant moi !

003.JPG

Et en effet, après deux kilomètres dans les rues pour sortir de la ville par le sud, nous arrivons au canal Nieuwpoort - Dunkerque que nous longeons… bien trop longtemps à mon goût !

Les habitués du circuit savent que si nous préférons partir dans les premiers et dépasser rapidement un grand nombre de participants, il y a forcément une raison ! Et ce n’est pas pour arriver les premiers (même si quelques uns s’en font une petite gloire personnelle) ! C’est parce qu’au début du parcours, ces chemins sont bondés de marcheurs de tout niveaux, mais aussi de touristes et surtout de vélocipédistes qui se fichent pas mal de bousculer les uns ou les autres ! Tout le monde est donc obligé de suivre des cadences non adaptées, de forcer le pas et de prendre des risques pour dépasser des groupes moins rapides qui prennent toute la largeur du sentier, de faire attention aux cyclistes qui arrivent en face, etc ! Tout cela entraine forcément chez les uns ou les autres, des regards assassins, des paroles pas vraiment aimables et pire, des blessures ! Et lorsque cela dure sur 4 ou 5 km, ce qui est le cas aujourd'hui encore….. !!

005.JPG

Personnellement, je préfère souffrir en silence ! D’autant plus que si je râle en français, cela risque de plaire encore moins à certains !!! Même lorsqu’une douleur, passagère mais répétitive, dans le mollet gauche me rappelle à l’ordre et m’oblige à suivre sans prendre trop de risques !

Heureusement, la séparation des différents groupes au Km 9 n’est plus très loin. C’est là que j’aperçois mon ami Roland, confortablement installé à une terrasse !

J’accepte de boire rapidement une chope en sa compagnie avant de continuer sur le 32 km pendant que lui attend ses deux compères de Mouscron qui font la route avec lui. Après tout, si je veux les revoir à l’arrivée, faut pas traîner ! 

Après un petit passage dans les faubourgs ouest de Nieuwpoort, nous passons (à pied) quelques écluses avant de continuer à longer le canal et de prendre ensuite la direction de Westende.

016.JPG

De là, direction la côte que nous longeons vers Lombardsijde où j’ai la surprise de voir que nous pénétrons dans l’enceinte militaire du camp, ce qui me remémore forcément quelques souvenirs puisque j’y ai été caserné quelques semaines avec l’ami Roland avant le déménagement du dernier peloton du 3 Para vers Tielen. 

026.JPG

030.JPG

038.JPG

046.JPG

043.JPG

Une cantine est ouverte…. J’en profite pour faire un break et en écluser quelques unes ! Pas vraiment par soif, mais plutôt par nostalgie ! 

048.JPG

De là, et après un passage par les dunes et la réserve naturelle De Ijsermonding, nous arrivons à l’immense port de plaisance que nous longeons et contournons pour reprendre le chemin vers la côte.

056.JPG

074.JPG

067.JPG

072.JPG

Petit arrêt à Nieuwpoort pour la traditionnelle soupe offerte par la Confrérie des Pêcheurs à cheval.

083.JPG

088.JPG

Puis passage quasi obligé par la digue. Certains bâtiments de bord de mer ne manquent pas de charme, mais ce n’est vraiment pas le cas de la majorité d’entre eux ! Y’a rien à faire, la mer, ce ne sera jamais mon truc !

092.JPG

Le seul point positif que je trouve à ces grands immeubles, c’est de dispenser un peu d’ombre lorsque c’est possible aux heures où on passe ! Je ne consens toutefois à quitter cette ombre bienfaitrice que pour grimper une petite dune et faire une photo de « la mer » ! Mais c’est bien pour vous faire plaisir, hein !

095.JPG

Retour ensuite vers Oostduinkerke par le Hannebart Bos et quelques cités typique un peu plus à l’intérieur des terres.

097.JPG

L’arrivée à l'Auberge des Pêcheurs, près du Musée de la pêche, est la bienvenue ! Là aussi, c’est plein à craquer et je file directement au point de R.V. convenu avec les copains : le café Visserswezijn.

Ils sont là ! D’abord, je les entends, ensuite je les vois ! Faut dire qu’ils sont arrivés depuis …. un certain temps ! 

099.JPG

Quelques chopes plus tard, je les quitte pour retourner faire pointer mon carnet de marche. J’en profite pour accepter un ravier de crevettes de nouveau gracieusement offert par la Confrérie des Pêcheurs ! Pas de place pour s’asseoir, une file incommensurable pour acheter des jetons de boisson, et une autre aussi longue pour être servi… tant pis les crevettes patienteront au frais dans ma bouteille vide en attendant d’être dégustées un peu plus tard !

Je reprends donc la route vers Poperinge où je passerai la nuit avant l’étape du lendemain.

119.JPG

Changement de tenue, petit tour en ville, passage également par la caserne des pompiers qui accueille comme chaque année le Camp des 4 Jours de l'Yser et petit tour également par le Derby, vieux petit bistrot sympa tenu par Irène, une encore alerte octogénaire qui ne pète pas un mot de français (ses clients habituels non plus d’ailleurs!), mais qui me permet de baragouiner et de me parfaire un peu dans la langue de Vondel et de leur prouver en même temps que tout les wallons ne sont pas culturellement limités !

Retour ensuite au mobilvouac pour la toilette, le repas et l’écriture de ce compte-rendu. 

21:30, le marchand de dunes de sable passe !

 

08:46 Écrit par Codorando dans Marches 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.