30/06/2012

Marche Européenne du Souvenir et de l'Amitié 2012

Lundi 25 juin 2012, 13:00.  Je suis en route pour la 46ème édition de la MESA (Marche Européenne du Souvenir et de l’Amitié).

J’arrive à MARTELANGE vers 16:30.

Je trouve un emplacement à 20 mètres du lieu de départ et m’en vais ensuite faire le tour du patelin, en passant par un sentier nature « La Promenade des Oiseaux », puis direction le musée de la Haute-Sûre, du côté luxembourgeois.

Pas de chance, il est fermé ! A mon avis, il doit même être à l’abandon ! Tant pis !

009.JPG

012.JPG

004.JPG

Pas grand-chose à visiter dans le coin ! D’un côté de la rivière, la Sûre, le Luxembourg, ses resto-brasseries Boferding, sa pompe à essence économique pour les belges et ses magasins d’alcool-cigarettes qui font chaque week-end le plein de chalands, de l’autre… un bistrot ! Le Café des Sports avec une friterie. J’y passerai donc un peu de temps ! Après quelques Diekirch locales, Michel, le patron, m’apprend qu’il lui reste une caisse de Jupiler qu’il prenait spécialement pour un de ses clients malheureusement décédé ! A quelque chose, malheur est bon…. je l’aide un peu à s’en débarrasser ! Du coup, j’y passerai le reste de la soirée !

Avant que je ne quitte l’établissement, Michel tien à m’offrir quelque chose et file dans sa cave me chercher une bouteille d’une bière qui n’est plus produite: la Marteloise, une bière régionale produite par la Brasserie de Bouillon ! Pas certain qu’elle soit encore très « potable » (date d’expiration: novembre 2007 !!!! ) mais c’est l’intention qui compte ! ;-)

004.JPG

Du coup, je remets une tournée (de trois chopes) avant de passer par la friterie tenue par sa femme ! Les hamburgers maison sott effectivement comme me l’avait promis le patron : extras ! 

Il est 21:00 lorsque je suis de retour au mobilvouac.

013.JPG

 Mardi 26  Réveil à 05:30 par les véhicules militaires de l’organisation MESA qui arrivent et procèdent à l’installation des équipements. J’en suis au petit déjeuner lorsqu’un militaire arrive à ma rencontre ! J’ai compris… faut bouger !Je vais donc m’installer un peu plus loin. Pas pour longtemps ! Un autre gradé vient luis aussi me demander de bouger ! Là cela me fait râler un peu plus car en attendant , d’autres marcheurs sont arrivés et se sont accaparés toutes les places disponibles. Je pars donc directement sur les hauteurs de Martelange à 200 mètres de là pour être certain qu’on ne me délogera pas. 

Le départ de la marche à lieu à 08:15, après les discours du Colonel, du Gouverneur de la Province et du bourgmestre !

Départ vers le sud, en direction de la magnifique forêt d’Anlier, pour une boucle qui nous ramènera à notre point de départ. 

021.JPG

024.JPG

Il fait chaud ! Je dirais même qu’il fait très chaud ! Et je n’ai pas ma bouteille d’eau ! Faudra remédier à cela pour demain ! 

Puis cap au nord-ouest sur le village de FAUVILLERS où a lieu la grande halte de mi-parcours. 

031.JPG

042.JPG

044.JPG

Par contre, ce qui ne manque pas, ce sont ces sal….ies de mouches qui nous poursuivent et nous harcèlent. Jamais je n’en ai vu autant ! Surtout en traversant les bois de sapins. Certains marcheurs se promènent avec carrément une grappe accrochée à leur casquette !

053.JPG

Viennent ensuite les villages de HOTTE, et en redescendant vers l‘arrivée en longeant la Sûre qui nous offre de magnifiques paysages sur sa vallée, BODANGE, WISEMBACH où la Mini Mesa nous rejoint et ensuite RADELANGE, dernier village avant l’arrivée à MARTELANGE !

Sur le terrain de foot du centre sportif, nous avons le plaisir d’assister à quelques sauts d’hélicoptère.

058.JPG

061.JPG

Deux chopes et un sandwich plus tard, je reprends la route en direction de Bastogne où aura lieu demain le départ de la prochaine étape !

Je trouve refuge sur un parking réservé à la Mesa.

093.JPG

Après un brin de toilette, je remonte vers la place Mc Aulife qui se trouve à 100 mètres de là. 

Première étape, l’Office du Tourisme où je trouve quelques renseignements et où j’adopte un magnifique bâton pour remplacer celui qui m’a lâchement abandonné à Oostende il y a quelques semaines.

Seconde étape, l’Original Musée. Il s’agit d’un petit musée d’arrière boutique, mais quand même étendu sur trois niveaux où on peut admirer quelques raretés sur La faune et les traditions locales, mais surtout sur la Bataille des Ardennes.

081.JPG

091.JPG

071.JPG

090.JPG

Troisième étape, le « Dakota ». Pas de pot, il est fermé et je passe donc directement à la quatrième: la boucherie Baltus pour une (petite) provision de spécialités artisanales: un petit cochon que je vous aiu déjà présenté et un pavé au camembert !

Puis, les étapes s’enchainent: le Cordial,  le café des Sports sont devenus des points de passage habituels !

19:00 Je suis de retour au mobilvouac.

 

 Mercredi 27 

Réveil à 05:30 par le bruit des bus locaux et camions de la voirie qui après tout ne font que leur boulot sans se préoccuper de l’état de fatigue de ceux qui ne travaillent pas ! Puis départ vers la place Mc Auliffe où a lieu le départ. Mais au fur et à mesure que j’avance, je me dis qu’il y a quelque chose qui ne va pas ! Effectivement, je m’aperçois que je n’ai plus ma chevalière Commando !

Pffff… ça me fait râler ! La journée commence bien ! Je retourne au véhicule pour une rapide inspection… Rien ! Pendant la marche de la veille, mes doigts ont gonflé un peu ce qui fait que je l’ai changée de place ! Hélas, au petit matin, après dégonflage, la bague flotte un peu ce qui fait que j’ai pu la perdre n’importe où ! Tant pis, faudra bien faire avec ! 

Départ plus tôt que d’habitude: il est 07:45 et les premiers marcheurs sont déjà en route ! C’est pratique lorsqu’on n’est pas obligé de démarrer tout ensemble à 09:00 comme nous en avions l’habitude lors des précédentes éditions auxquelles j’ai participé. Plus il est tôt, moins on souffre des fortes chaleurs et cela étale un peu les groupes avec les marcheurs sportifs qui vous grimpent presque dessus pour arriver les premiers !

Nous prenons la direction du nord-ouest vers FLAMISOUL et ensuite FLAMIERGE avant de redescendre vers HUBERMONT et HOUMONT.  Ensuite, cap à l’est pour rejoindre BASTOGNE. Très peu de forêts aujourd’hui ! Ce qui équivaut à dire… beaucoup de soleil car très peu d’ombre ! Heureusement, je n’ai pas oublié ma crème solaire. Je peux même dire que les 3 suisses existent ! Je les ai rencontrés !

097.JPG

109.JPG

115.JPG

120.JPG

A l’arrivée, après dégustation d’une bonne chope au stand Jupiler, petit passage par le « Dakota » (qui est ouvert), pour quelques autres ! 

Retour ensuite au mobilvouac pour une dernière tentative de retrouver ma bague ! En vain ! 

Je prends donc tristement la route vers LA ROCHE pour la troisième étape !

J’ai décidé de passer la nuit au camping Benelux ! Surtout pour pouvoir bénéficier d’une bonne douche réparatrice ! 

132.JPG

Après avoir endossé ma plus belle tenue de sortie (training Commando) je pars faire un tour en ville faire le tour de mes endroits de prédilection : la boucherie Bouillon pour un morceau de tarte à la viande (appellation non contrôlée du pâté gaumais) qui me servira de repas du soir et d’une bouteille de Purnalet qui me servira d’apéro !

Une fois n’est pas coutume, je rentre avant l’heure que je m’étais fixée et passe ma soirée dégustant mon souper accompagné d’une petite bouteille de vin et en écoutant des disques des années 60 sur une radio locale ! 21:00 Il est temps de dormir !

 

Jeudi 28  Le départ à lieu de la place du Quai de l‘Ourthe. Il est 07:15. 

Après deux jours de marche, on pense que le plus dur est fait ! Eh bien non, bien au contraire, le plus dur est à venir !

On nous met dans le bain dès la sortie de la ville par une magnifique côte de chez CÔTE ! Plus d’un devra faire une pause avant d’arriver au sommet.

136.JPG

137.JPG

Pour ma part, plus que les dénivelés, c’est surtout la chaleur moite et le soleil accablant qui me font le plus souffrir. 

144 - Copie.JPG

148.JPG

La distribution de sachets d’eau et de vivres sont les bienvenues pour marquer une petite pause.

150.JPG

155.JPG

168.JPG

171.JPG

J’arrive à la grande halte vers 10:30. C’est un peu tôt pour commencer à la bière, surtout par ces fortes chaleurs, donc, je prends un bon coca bien rafraichissant ! De toutes façons, j’ai décidé d’être sage aujourd’hui: le parcours étant suffisamment épuisant, inutile d’en rajouter !

179.JPG

Et j’ai bien fait car d’autres côtes monstrueuses succèdent aux côtes abominables ! Un soldat luxembourgeois nous attend en haut de l’une d’elles pour une distribution de sachets d’eau bien fraiche. Bé qu’c’est bon !

A la fin, j’accepte même une délicieuse glace offerte par l’organisation !

185.JPG

Inutile de vous préciser qu’avec la chaleur qu’il fait, je m’en mets partout.

J’avoue que je suis content d’en avoir fini avec cette difficile étape et à l’arrivée, je m’offre une excellente « cuvée de la Mesa », une seconde part de tarte à la viande et  une autre de quiche maison avant de retourner au camping. 13:00 Il est presque temps de quitter l’endroit mais je prends le temps de prendre une autre petite douche et de me changer. Cela fait autant de bien que mon premier demi-litre d’eau de la matinée !

Puis, c’est le départ vers MARCHE-EN-FAMENNE pour l’ultime étape de cette MESA ! Je tourne en rond à la recherche d’un parking spécial Mesa et du lieu de départ ! Comme je ne les trouve pas, je me renseigne à l’accueil du camp de base de ceux qui logent à MARCHE où on me signale qu’il n’y a pas de parking prévu mais que le départ se donne sur la place de l’Etang, en bordure de la ville !

Pas loin de là, un cimetière ! Cela suffira à mon bonheur: qui dit cimetière, dit coin tranquille, parking aux alentours, mais aussi point d’eau !

190.JPG 

Puis, comme d’habitude petit tour en ville ! Pas grand-chose qui m’intéresse. Je bois deux cocas dans une brasserie de la place Roi Albert 1er puis retourne calmement vers le mobilvouac déguster la quiche achetée dans l’après-midi avant de terminer la soirée en écoutant la radio.

 

Vendredi 29

La nuit fut un peu agitée par quelques orages, mais dans l’ensemble, pas de soucis. J’étais bien à l’abri.

Mise en route vers la place du départ vers 07:00 ! Apparemment, l’intendance vient d’arriver et commence l’installation des tentes pour les inscriptions. A mon avis, on ne partira pas plus tôt cette fois-ci !

192.JPG

193.JPG

Le pointage électronique des cartes de départ étant probablement tributaire de de la mise en route des ordinateurs, comme pressenti, tout cela ne fonctionnera qu’avec un peu de retard !

Il est donc 07:30 lorsque le départ est donné ! Même si un important groupe s’est formé, l’attente n’est pas longue ! Rien à voir avec les départs en masse des éditions précédentes ou ce ceux des « Quatre jours de l’Yser » qui démarrent à 09:00 avec des milliers de personnes qui attendent . Mais j’aurais certainement l’occasion de en reparler au mois d’août !  

Quoi qu’il en soit, comme dirait l’autre, c’est parti pour la dernière étape !

194.JPG

195.JPG

Aujourd’hui, j’ai décidé de prendre mon temps.  De toutes façons, comme je ne pourrai pas assister à l’Open Door de mon régiment, le 2 Commando de Flawinne, inutile de me presser et de risquer un accident ! Faut dire que mes bottines ont pas mal souffert et que sur terrain glissant, j’ai déjà failli me ramasser quelques fois !

221.JPG

Il fait un peu moins chaud que la veille (merci l’orage) et le parcours est un peu plus facile (merci le responsable des itinéraires) mais lorsqu’on est un peu fatigué, on pense moins à regarder les paysages et à faire des photos, qu’à regarder où on pose les pieds !

209.JPG

Pour résumer, passage par JAMODENNE, HUMAIN et MARLOIE avant de remonter vers MARCHE.

Je n’ai même pas le réflexe de prendre en photo mon ami Bruno, de la Fraternelle Para-Commando de Tournai, lorsqu’il me dépasse ! Faut dire qu’il fait l’étape en tenue militaire, mais en courant !  Donc… même si j’avais eu le réflexe, le temps que je sorte l’appareil … !

A l’arrivée, c’est lui qui m’accueille. Il est déjà là depuis un bon moment et a eu le temps de se changer ! Pas de chance pour lui, il n’aurait pas dû !  La pluie commence à tomber et ce n’est pas la tente où il se trouve qui le met à l’abri de la drache: Il y pleut presque autant à l’intérieur qu’à l’extérieur ! Le temps d’aller faire enregistrer mon arrivée et de recevoir ma récompense (étoile n° 8) il m’a commandé une chope ! Cela ne s’arrêtera plus jusqu’à l’heure du départ ! Je parle de la pluie ! Et un peu aussi des chopes que je boirai en sa compagnie et celle de ses nombreux copains et amis militaires !

217.JPG

219.JPG

Excellente fin de MESA  !

Le retour en voiture se fera sans trop de problèmes, même si c’est le début des départs en vacances pour de nombreuses personnes !  

Même s’il m’a semblé y avoir moins de monde qu’aux autres éditions auxquelles j’ai participé et que l’organisation était encore plus tributaire des restrictions budgétaires, je pense que c’était une bonne cuvée 2012 !  

La MESA 2012 est morte… Vive la MESA 2013 !

En attendant, rendez-vous à la prochaine édition des « Quatre jours de l’Yser » au mois d’août  où je testerai également le même système de camps itinérant en mobilvouac !

 

Les commentaires sont fermés.