13/05/2012

"Les commandos partent vers l'aventure...."

Après l’inauguration à Mouscron ce samedi de notre nouveau local Para-Commando, je file sur Wartet, près de Marche-les-Dames ! 

Quand je dis je file, après cette matinée aussi chargée… en émotions, c’est doucement ! Mes affaires sont prêtes depuis la veille. Y’a plus qu’à….

J’arrive sur place vers 18:30 et après avoir repéré la salle et surtout déniché un endroit où poser le mobilvouac, je redescends boire un verre à la taverne « La Féraugière » tout près de l’entrée de l’ancien parade-ground du Centre d’Entrainement Commando. J’y termine la soirée calmement avant de remonter sur Wartet !  Souper, puis dodo !  Y’a pas fallu de berceuse !

Wartet 046.JPG

Wartet 002.JPG

06:30 Réveil et grasse matinée jusqu’à...... 07:00 !

Débarbouillage, habillage, ….. Et là, ça coince !

J’ai oublié mes bottines ! Pffff ! Partir marcher et oublier l’indispensable ! C’est bien moi, ça !

Tant pis ! J’ai fait le trajet en training et chaussures de sport, cela fera bien l’affaire ! Du moins, je l’espère ! 

Autre oubli… mon chapeau !  Mais là, c’est moins grave, mon béret est resté dans la voiture depuis la fin des festivités du matin ! J’aurais ainsi l’occasion de le mouiller un peu plus que lors de cérémonies ! Quoique…. ?!!?!!

Après un petit café pris dans le mobilvouac, je m’élance pour une petite vingtaine de kilomètres Adeps.

Direction plein sud vers les carrières de Marche-les-Dames, avant de longer le domaine militaire de Wartet.  

Même si je m’y attendais, la descente de chemin mythique et redouté des candidats au brevet convoité est toujours aussi chargée de souvenirs ! C’est notre « Route 66 » ! Le trajet se fait vers le bas ! C’était à mon époque une petite descente aux Enfers ! Par contre, dans le sens de la montée, c’était encore pire: un calvaire qui restera dans les mémoires sous le nom de Golgotha ! 

Wartet 005.JPG

Wartet 009.JPG

Wartet 016.JPG

 Petit passage en terrain militaire pour rejoindre le petit pipi qui borde la forêt domaniale au nord des rochers avant de nous enfoncer dans les bois où nous parcourons quelques kilomètres.

Wartet 020.JPG

Wartet 021.JPG

Le début est costaud !  Le choix s’offre souvent entre un chemin pentu mais « à s’n‘aise » et un autre plus pentu et moins « à s’n’aise »! Comme l’itinéraire est tracé par d’anciens Commandos, inutile de vous dire lesquels ils ont choisi !

Wartet 028.JPG

A la sortie de la forêt, nous prenons la direction de Boninne avant de replonger vers le bois et redescendre vers l’abbaye Notre-Dame du Vivier où une nouvelle fois, de nouveaux souvenirs me reviennent en mémoire et en particulier le fameux « bac à merde » dont tous les anciens se souviennent !

Wartet 031.JPG

Wartet 041.JPG

1974 MLD.jpg

Bin oui ! Notez bien que depuis 40 ans, il n'y a pas que le paysage qui ait changé ..... :-)))

Etant dans le fond de la vallée et sachant que Wartet et le point d’arrivée se trouvent sur les hauteurs, inutile de vous expliquer que la dernière partie du trajet fut conforme à mes attentes ! De la côte, de la côte et encore de la côte ! 

Mais bon, faut avouer qu’on est venus pour cela ! 

Ceci dit, la vue du clocher de l’église au pied duquel est garé le mobilvouac, me réjouit ! Suis pas fâché d’être arrivé au bout : les baskets, c’est pas vraiment le top pour de tels dénivelés ! 

A l’arrivée, re-débarbouillage, re-habillage et re-direction la salle où deux chopes sont avalées sur le pouce ! 

Le désormais traditionnel pain-saucisse avalé, les salutations effectuées pour remercier nos hôtes de la journée, et me voilà reparti vers Namur !

Wartet 043.JPG

La visite du jour a lieu au Musée des Arts anciens du Namurois !

Le seul mot qui m’est venu à l’esprit à la fin de la visite, c’est « impressionnant » ! J’aurais pu écrire aussi « magnifique » ou «passionnant » (ce qui est vrai!) mais dans mon cas, j’ai sincèrement été impressionné par la vue de tant de chefs-d’œuvre du Moyen Age et de la Renaissance !

Wartet 047.JPG

 L’art mosan, le « Trésor d’Oignies », la salle des corporations, la dinanderie et des peintures d’Henri Bles (XVIe) témoignent principalement de l’art religieux, mais chacun peut y trouver son compte devant tant de splendeurs ! Et je pèse mes mots ! 

Seul petit regret, je ne peux partager complètement mes impressions : les photos y sont interdites ! Je comprends ! Après le prix de l’entrée, c’est d’ailleurs la première chose que je demande à l’accueil avant d’effectuer une visite ! Et  je dois dire qu’il est inutile de resquiller ou de passer outre cette mesure, la sécurité est omniprésente sous de nombreuses formes !

Ceci dit, si le conservateur en chef du musée m’en donne l’autorisation, j’espère bien pouvoir vous donner sous peu un léger aperçu de cette visite ! 

Même si le but de mon blog c’est quand même que vous découvriez par vous même les endroits où je passe et que je visite !

15:15, fin de la visite, achats de circonstance et retour vers Tournai. 

Petit passage par ma caserne à Flawinne pour la nostalgie et par un bistrot de l’autre côté de la grand-route pour une vidange-graissage bienvenue avant de monter sur l’autoroute du retour ! Tout les bistrots de mon époque ayant disparu, il faut bin faire de nouvelles découvertes !

Une fois de plus, une journée exceptionnelle comme j’espère en avoir encore beaucoup avant de passer l’arme à gauche !

Après tout, c’est à cela aussi que sert la retraite !

21:23 Écrit par Codorando dans Marches 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.