19/09/2016

Hugherix part à Wérix

Ce dimanche matin, j'avais prévu d'aller marcher vers le sud à une heure et demie de la maison.
Pas de chance, la veille je suis rentré un peu trop tard pour me lever assez tôt !
Et comme je n'aime pas démarrer mes marches après 08:00, j'improvise et trouve une destination de marche, avec des endroits à visiter l'après-midi, à une dizaine de kilomètres de chez moi ! Bin oui ! Faut pas toujours aller loin de chez soi pour trouver son bonheur !
J'arrive donc à Wéris vers 07:30 ! Un des plus beaux villages de Wallonie !

P9180034.JPG

P9180032.JPG

Titre qui n'est pas usurpé ! C'est vraiment un bel endroit ! Je profite donc d'en faire le tour avant que les voitures des marcheurs n'envahissent tout le village. C'est une des bonnes raisons pour arriver plus tôt que les autres.
Après le petit café matinal, me voilà parti.
Sur notre parcours, 20 km, des noms et des lieux un peu spéciaux : le Lit du Diable, le Pas-Bayard, des menhirs, des dolmens...

P9180038.JPG

P9180039.JPG

P9180066.JPG

Vous l'aurez compris, nous sommes dans la région qui concentre sur 8 km de long et 300 mètres de large, le plus riche ensemble de monuments mégalithiques de Belgique.
Bien sûr, l'itinéraire ne peut nous emmener sur tout les sites. Certains sont parfois à quelques centaines de mètres des chemins empruntés. Si on veut les découvrir, il faut donc faire un petit « hors-piste », mais je trouve que cela en vaut la peine !

P9180083.JPG

P9180085.JPG

J'en ai trouvé quelques uns, mais il y en a encore plein d'autres à voir. Il faudra donc que je revienne.
Même le monument aux morts est taillé dans le matériau local, le poudingue, un "béton" naturel tellement solide et résistant au feu qu'il était utilisé au 19ème siècle comme sole pour les hauts-fourneaux fabriquant de l'acier !


  P9180103.JPG

P9180084.JPG

Pour aujourd'hui, la marche est terminée. Après une bonne chope au local d'arrivée, je m'en vais visiter la Maison des Mégalithes, qui nous raconte l'histoire locale de ces monuments vieux de 5000 ans. Faut bien avouer que ce n'est pas très grand, mais on y apprend pas mal de choses.

P9180036.JPG

P9180088.JPG

P9180090.JPG

Je termine cette bonne journée à la cafeteria. Pas de pudding néolithique au menu, mais une bonne cervoise bien moderne: la Dolmenius.
Santé ! Et la prochaine.

P9190010.JPG

18:12 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/09/2016

Wanze et Huy

WANZE
Samedi 10 septembre

J'ai prévu plein de choses, dont en premier lieu une marche à WANZE, près de HUY et ensuite plein de visites.
Faut dire que lors des Journées du Patrimoine, c'est chaque fois un dilemme de trouver une destination de marche qui ne soit pas trop loin de monuments à visiter dans les environs et cette année, je dois bien avouer que le thème retenu ne m'a pas beaucoup aidé : « Patrimoine religieux et philosophique ».
Ça limite un peu ! Même si on sait qu'on n'a pas tout les jours l'occasion de visiter ces édifices et de voir les antiquités qu'ils contiennent (du moins ce qu'il en reste après le passage de margoulins qui s'imaginent que les biens de l'église servent à construire des hôtels en Roumanie ou ailleurs!)
Ceci dit, tant pis pour les anticalotins et athées à qui les églises et chapelles donnent des boutons , faudra faire avec ! Y'aura que ça ! ;-) J'aurais prévenu... faudra pas porter plainte par la suite !
Mais heureusement, les églises et les chapelles, ce n'est pas que de la religion, des curés (même si la plupart d'entre eux sont nettement moins nocifs que de nombreux autres « représentants du peuple » :-) ), des églises vides et des grenouilles de bénitier.
C'est aussi de l'Histoire, de l'architecture, de la peinture, de la sculpture, de la musique, etc
Quand, comme c'est mon cas, on a déjà beaucoup visité de centres religieux, importants ou pas, bin, forcément, le choix devient de plus en plus limité ! Ce qui ne veux pas dire que le reste est négligeable. J'aime visiter de petites chapelles, découvrir le « petit » patrimoine religieux des endroits où je passe et même discuter avec les gens que je rencontre dans ces endroits exceptionnellement ouverts une ou deux fois par an !
La journée peut être intéressante.

On disait donc, départ de la marche à Wanze, salle.... devinez....

P9100014.JPG


Bin oui ! Jacques Brel ! Ne me demandez pas pourquoi, je n'en ai aucune idée.

P9100015.JPG


Parcours sympa, avec quelques belles petites difficultés qui en ont fait « souffrir » plus d'un. Moi en premier ! Après 50 mètres, je commençais déjà à avoir peur de ne pas pouvoir finir à cause d'une petite contracture dans le haut de mon mollet droit ! J'ai commencé à craindre que les 20 jours de repos que je m'étais imposés n'aient été suffisants à guérir une petite blessure au genou.
Heureusement, plus j'allais loin, moins j'avais mal !
Le reste du parcours s'est donc effectué sans problème !
Départ de Wanze pour une boucle vers le sud

P9100017.JPG

P9100019.JPG

P9100020.JPG

Traversée de la Meuse, petite visite sur le domaine du château d'Ahin, puis nous remontons vers le « Mont Mosan » ! Le parc est encore fermé ! Tant mieux, les activités et tourisme de masse, c'est pas trop ma tasse de thé !

P9100032.JPG

P9100033.JPG

P9100042.JPG

Par contre, l'église Notre-Dame de la Sarte est ouverte. J'en profite d'autant plus qu'un accueil pèlerin de « St Jacques de Compostelle » est installé dans une annexe de l'église ! Pas de chance, c'est fermé ! Même si le pèlerinage à Compostelle ne fait pas partie de mes rêves, j'aurais bien aimé apposer un cachet de passage sur mon carnet !

P9100040.JPG

P9100040.JPG

Petit aller-retour vers le manoir-ferme de la Sauvenière où la vue sur Huy est impressionnante. Celle sur Tihange et la centrale nucléaire l'est un peu moins.

P9100035.JPG

Ensuite, le fléchage commence à devenir un peu plus aléatoire et il faut commencer à ouvrir l'oeil... et le bon !

P9100044.JPG

Surtout dans la traversée de Huy ! Je ne jetterai pas la pierre aux organisateurs, ce n'est pas évident d'installer en ville un fléchage sans reproches. Mais quand le fléchage est en plus saboté par des gens malintentionnés, bin, je comprends un peu mieux les réclamations des uns et des autres ! Comme je marche pour mon plaisir et non pas pour comptabiliser des kilomètres, j'avoue que cela ne me tracasse pas trop ! C'est pas toujours le cas de ceux qui cherchent leur route avant que j'arrive, ou de ceux qui arrivent en pensant pouvoir suivre celui qui est devant ! Là, c'est chacun sa merde !!! :-)
Moi, quitte à faire 500 m de détours, cela ne me tracasse pas ! Tant pis pour ceux qui veulent me suivre ! :-)
D'un autre côté, nous avons rencontré plein d'autres citoyens hutois qui nous dirigeaient automatiquement dans la bonne direction lorsqu'ils voyaient qu'on avait un doute et sans qu'on leur demande quoi que ce soit !
Ceci dit, personnellement, cela ne me tracasse pas trop d'être envoyé, volontairement ou non sur une fausse piste, j'ai toujours une carte de la région avec moi ! Et une boussole ! En cas de problèmes trop nombreux, je prends l'azimut et je suis la direction pour arriver au plus court  ! ;-) Tant pis pour les kilomètres à inscrire dans le carnet ou les contrôles par lesquels il faut passer ! Suis pas du genre recordman de quoi que ce soit ! ;-)
Maintenant, faut avouer que je suis aussi content de retrouver un paysage connu.
Ça aide . Surtout si on l'a déjà vu quelques centaines de mètres après le départ ! :-)

P9100052.JPG
Je ne prends pas le temps de boire une chope à la salle d'arrivée. Pas que je râle contre le balisage (c'est pas vraiment mon genre) mais, je peux bien vous l'avouer maintenant, c'est que depuis mon départ à 06:30, j'ai comme un doute qui me prend la tête : est-ce que j'ai bien éteint la cuisinière électrique ce matin en partant ?
Comme je l'ai écrit au début, j'avais plein de choses à visiter dans les environs en cette journée du patrimoine. Faut faire un choix ! Maintenant, je suis parti depuis plus de 5 heures, si cela avait dû cramer, ce serait fait depuis un bon bout de temps ! D'un autre côté, visiter ce que j'avais prévu et rouler trop vite pour aller vérifier ensuite l'état de la maison, c'est pas une bonne solution non plus !
Une petite chope au café d'en face pour réfléchir à la question (c'est pas une question de choix de bière ou de rapidité de service, c'est simplement un remerciement à ce commerçant de vouloir exister encore dans nos petits villages) et ma décision est prise ! Je prends le chemin du retour ! A s'n'aise !

Pas de souci ! Pas de pompiers à l'horizon ! Je me suis tracassé pour rien ! A mon avis, tourner le bouton d'une taque électrique dès que l'eau est à température pour le café, ça doit être comme pour d'autres gestes automatiques, tels qu'utiliser les clignoteurs pour changer de bande de roulage, ou de vérifier de temps en temps si ma vitesse correspond aux limitations imposées !!!! ;-)

Le temps de jeter un oeil sur les commandes de la cuisinière, puis de me changer, me voilà reparti !
D'abord, vers Marcourt, à quelques kilomètres de chez moi, pour trouver des renseignements au sujet de la petite chapelle que je souhaite visiter.
Ça tombe bien, un groupe de reconstituteurs historiques des armées américaines de la dernière guerre y fait son break du midi avant de continuer sa balade commémorative dans les environs ! C'est toujours sympa de tomber sur des gars qui perpétuent l'histoire de ces jeunes américains qu'on a envoyé mourir chez nous pour faire de nos pays ce qu'ils n'auraient pas aimé qu'ils deviennent ! On n'a vraiment rien retenu de tout cela !

P9100056.JPG

Après une petite collation « Rendux Ambrée » au syndicat d'initiative, organisateur de l'événement et qui d'après ce que j'ai pu en juger, est pour les gens assoiffés au retour de promenade dans les environs, ce que le saint Bernard est à la montagne et au tonnelet de rhum pour les inconscients apprentis montagnards alpins, je reprends la route vers cette petite chapelle perdue dans les bois et les hauteurs qui surplombent l'Ourthe: la chapelle St Thibaut, construite sur les ruines de l'ancien château de Montaigu. Pour y arriver, faut marcher un peu, mais cela en vaut vraiment la peine.

P9100067.JPG

Elle est magnifique ! Pendant de nombreux siècles, elle fut sauvegardée par des ermites qui s'y succédèrent. Cette tradition a continué et aujourd'hui encore, des bénévoles s'en occupent.

P9100061.JPG

Il faut dire que la vue qui nous est offerte depuis l'arrière de la chapelle, sur ce qui est devenu ma nouvelle région, est tout simplement magnifique ! Je sens que je vais parcourir ce coin en long et en large pendant de nombreuses saisons encore ! Du moins je l'espère !

P9100063.JPG

P9100064.JPG

Le retour se fait par un autre petit patelin pas loin de chez moi : Melreux (HOTTON)
L'église St Pierre est en effet une des destinations préconisées par l'organisation des journées du patrimoine ! Et je comprends pourquoi ! La restauration des décors polychromes vient d'être terminée ! Ils font partie du patrimoine exceptionnel de Wallonie !
On comprend facilement pourquoi !

P9100074.JPG

 

P9100073.JPG

P9100075.JPG

On peut ne plus être catho de tradition, force est de reconnaître que c'est du beau boulot ! ;-)

Après un dernier verre à Hotton, je rejoins mes pénates ! J'ai passé une excellente journée, aussi bien sportive que culturelle, l'heure est donc au repos bien mérité !
Et à la préparation de ma prochaine marche ! ;-)

18:09 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/08/2016

Petite cure à Spa

Aujourd'hui 6 août, je me rends à une marche organisée par la Régionale Para-Commando de Verviers.
La Marche des Bobelins (je vous laisse chercher la signification du terme, ce sera la petite minute culturelle du jour !)
Cela fait des mois que j'attends de participer à une de leurs activités.
Faut dire que je n'ai découvert que récemment que le M.T.M. (Marching Team Manager ;-) ) n'était autre que Armand, un copain de régiment, de bataillon, de compagnie, de peloton et de chambrée ! C'est tout !
Et pourtant, c'est déjà beaucoup, puisque c'est le premier de la chambrée, du peloton, de la compagnie, etc etc , que je retrouve après plus de 40 ans !
Il était temps ! Je commençais à me prendre pour un « Ultimate Survivor » !

Scan0005.jpg

Le temps qu'il se remémore ma tête en 1973 (quelques photos amenées avec moi l'aident un peu dans sa réflexion) et il se souvient de moi, de mon nom et de quelques souvenirs communs.
Ceci dit, l'heure n'est ni à la liesse, ni aux libations. Il a une marche gérer.
Je laisse donc mon pote donner les instructions du jour. Maintenant que je sais où le trouver, je trouverai bien un autre jour et une bonne occasion pour nous remémorer nos bons souvenirs.
En ce qui concerne la marche, faut bien avouer que les « Bobelins » (vous savez maintenant qui cela peut-être) ne sont pas nombreux. Et c'est bien dommage car c'était un beau petit parcours accessible à tout le monde. Par contre, il faut bien reconnaître que les membres de leur régionale sont venus en force avec femmes et enfants.

P8060201.JPG

Le départ a lieu près d'un restaurant situé aux abords du lac de Warfaz où il est prévu de se restaurer après la marche.
J'avoue que je n'ai pas cherché à savoir vers où on allait, par où on passait ou par quel côté du lac on revenait, j'ai suivi le mouvement !

P8060202.JPG

P8060212.JPG

Quand je dis un peu plus haut « petit parcours » je me comprends : tout est relatif !
«Petit parcours», c'est par rapport à ce que je fais habituellement ! Rien de péjoratif !
Ce qui me plaît aujourd'hui, c'est l'esprit « Amicale » que j'ai connu dans ma régionale de Mouscron ! Et les paysages sont magnifiques.

P8060206.JPG

P8060223 (2).JPG

P8060225.JPG

P8060221.JPG

P8060232.JPG

Même si certains parmi les plus jeunes éprouvent parfois des difficultés à suivre le rythme dans des côtes un peu plus soutenues, surtout sous ce soleil enfin estival, il faut bien avouer qu'ils ont du mérite. Tout le monde arrivera à bon port sain et sauf. En tout cas, merci à leurs parents et souvent grands parents de leur inculquer ce "Spirit" Para-Commando.

Bilan des courses :
Pour ma part, je dois bien avouer que j'ai battu un record : celui du kilométrage/heure le plus bas depuis quelques dizaines d'années !
Ce n'est pas un reproche, loin de là ! Disons que cela me change un peu de l'ordinaire.
Ceci dit, pour ceux qui connaissent mon côté taiseux, j'en ai battu un deuxième : celui du nombre de personnes avec qui j'ai eu le plaisir de discuter au cours d'une marche !!!! :-)
J'avoue que c'est pas dans mes habitudes. La marche en groupe non plus d'ailleurs. Ceci explique sans doute cela !
Repas pris en terrasse et au soleil. Ce qui n'est pas vraiment ce que j'apprécie le plus, mais bon, je ne pouvais quand même pas aller m’attabler tout seul à l'intérieur !

En tout cas, merci de votre accueil, les amis de la régionale de Verviers. J'ai passé une excellente journée et je reviendrai avec plaisir. Surtout si votre prochaine marche à lieu sous un vrai temps de Commando.

N.d.m. (Note de moi) : Pour ceusses qui ont eu la flemme de chercher
Bobelins : nom donné aux curistes étrangers qui se rendaient déjà à Spa au XVIIème siècle et par la suite abusivement donné par des journalistes aux habitants de Spa (eh oui ! La contre-information et les erreurs journalistiques ne datent pas d'aujourd'hui :-) )
En résumé, les autochtones sont des spadois, et les étrangers sont (ou étaient) des bobelins.
Je pense que dans le nom de leur marche les amis de la régionale de Verviers font plutôt référence à l'acceptation actuelle du nom.
Il ne faut jamais manquer de réparer une erreur !
Surtout si ne pas la réparer implique de devoir réécrire mon compte-rendu !

imagesCAXB7I4T.jpg

20:00 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |