14/11/2016

Marche du Domaine de Chevetogne

 

Samedi matin
Je me rends à une petite marche que j'avais notée dans mon agenda depuis un bon moment.

Elle est organisée par les « Fougnans de Ciney » et se déroule presque exclusivement dans le domaine de Chevetogne.

53fe98855d-NA044%20LES%20FOUGNANS%20(2).jpg

Pour la petite histoire, en wallon du coin, « fougnan » signifie « taupe » ! Au début de la formation du club, il était en effet associé à un club de spéléologie. Ceci explique cela.
C'est la première fois que j'y participe.
Ce domaine est immense et je roule un bon moment avant d'arriver à la salle où a lieu le départ.
Après mon petit café habituel, je me mets en marche. Une minute plus tard, je suis dans les bois.

Chev (1).JPG

Chev (4).JPG

Chev (6).JPG

A part quelques petites boucles en dehors du domaine, nous y restons tout au long du parcours. La météo est bonne. Il fait frais, mais le soleil est de la partie.

Chev (11).JPG

Chev (13).JPG

Chev (22).JPG

Chêvetogne 00 (1).JPG

La marche se combine vraiment bien avec la visite des lieux : étangs, cascades, château, plaines de jeux qui font le bonheur des nombreux enfants déjà présents et des nombreux marcheurs.

Chêvetogne 70 (4).JPG

Chêvetogne 70 (8).JPG

Chêvetogne 80 (16).JPG

Chêvetogne 80 (20).JPG

Chêvetogne 80 (22).JPG

Il est près de 11:30 lorsque mon parcours se termine.

Chêvetogne 81.JPG

Le temps de boire une bonne bière régionale, je reprends le mobilvouac pour rejoindre le bureau d’accueil à l'entrée et voir si je ne peux pas y trouver un plan afin de découvrir les autres lieux intéressants du domaine cet après-midi.
C'est à ce moment là que mes soucis commencent. Je ne trouve plus mon portefeuille !
J'ai beau retourner mes vêtements et mon sac à dos dans tout les sens... Rien !
Je retourne au parking en espérant le retrouver. Pas de pot, depuis que je suis parti, d'autres véhicules sont arrivés et retrouver un portefeuille couleur camo en cette période, dans l'herbe et dans les feuilles, c'est mission impossible ! Ce n'est peut-être même pas là que je l'ai perdu !
Tant pis ! Il ne me reste plus qu'à faire une déclaration de perte aux organisateurs, même si je ne me fais pas beaucoup d'illusions.
Ce fâcheux contretemps signe aussi la fin d'une visite qui s'annonçait pourtant prometteuse.
C'est à regret que je prends la route de retour. Le parcours du matin dans ce magnifique endroit fut un réel plaisir.
Pour couronner le tout, la jauge de carburant est au plus bas et il ne me reste que 5 €.
Je sens que cela va être la galère.
Après la déclaration au bureau de police de Ciney (on ne sait jamais), je rentre au bercail.
Alors que j'effectue le blocage des cartes bancaires via Card Stop, pas de chance, la conversation s'arrête... Crédit gsm épuisé ! Je n'ai pas eu la confirmation de la procédure !
Sans argent, je ne peux descendre en ville pour acheter quelques litres d'essence (manquerait plus que je tombe en panne avant d'y arriver !). Sans essence je ne peux aller acheter une recharge pour le gsm, ni aller retirer de l'argent au distributeur. C'est vraiment pas mon jour !
Y'a plus qu'à prier saint Jude et sainte Rita, patrons de causes désespérées, et surtout attendre le lundi en espérant que la banque ne fasse pas le pont la veille de ce 15 novembre, jour de la Fête du Roi.

Lundi 10 heures. Je me prépare à descendre en ville. Nouvelle tuile : la batterie du mobilvouac est morte ! Apparemment, ce lundi d'automne, c'est pas mon jour non plus !
Heureusement, j'ai un vieux chargeur ! Le temps de démonter, charger et remonter la batterie, plus la peine descendre en ville, la banque sera de toute façon fermée ! Je n'ai plus qu'à attendre le mercredi !

Lundi soir, appel d'un membre du club de marche et mail envoyé par la présidente.
Ô miracle, le portefeuille a été retrouvé !!! Ouf ! Me voilà avec une fameuse épine hors du pied ! Car une épine dans le pied d'un marcheur, ça le fait vraiment pas !
Un grand merci à la personne qui l'a retrouvé ainsi qu'aux organisateurs du club ! Nul doute que je serai présent à la prochaine marche qu'ils organiseront.
L'attente jusqu'au mercredi se fera un peu plus sereinement.

Comme quoi, faut jamais désespérer ! Suffit d'accepter que certaines choses arrivent comme elles doivent arriver ! Et « faire avec » !

A la semaine prochaine... si tout va bien !

plan.jpg

 

20:35 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/10/2016

L'effort et le fort

Aujourd'hui, réveil à 05:00.
Comme la semaine passée, je vais en effet visiter le nord-est du pays.
Plus précisément, le nord de la province de Liège, à la limite du Limbourg.
Du côté des Fourons, si vous voyez ce que je veux dire !!!
Comme souvent, quand j'ai le temps, j'initialise le GPS sur « chemin le plus court ». Cela me permet d'emprunter des petites routes, et aussi des petits chemins, m'offrant des paysages magnifiques ou me réservant des surprises impossibles à apercevoir en suivant des routes « à plus grande vitesse » !
Ceci dit, un dimanche, à 6 heures du mat', en cette saison, avec les poches de brouillard localisées, les traversées de forêts sans éclairage de routes inutiles, les seules surprises sont surtout des surprises qu'il vaut mieux éviter !
Comme par exemple la traversée inattendue de la route par un sanglier ou d'une biche !
Mais bon, comme je dis toujours, ils étaient là avant nous, c'est eux les chefs ! A moi de m'adapter ! Et j'avoue que cela ne me pose aucun problème ! ;-)
Vous me connaissez un peu maintenant, avant chaque marche, je me renseigne sur ce qu'il y a d'intéressant à voir dans les environs.
Et dans ce coin de Belgique, cela ne manque pas. Surtout en ce qui concerne le patrimoine militaire et plus particulièrement la ceinture de fortifications censée défendre notre pays contre des attaques prussiennes et ensuite allemandes.
J'ai ma petite liste des destinations encodées dans mon GPS, on verra ce que l'horaire nous réserve.
C'est le club local, « Les Marcheurs de l'Alliance », qui nous invite pour son 40ème anniversaire.
Vu l'organisation mise en place, je pressens que la foule des grands événements sera au rendez-vous !

PA160022.JPG

J'ai personnellement le choix entre 21 et 32 km. Vu l'après-midi que j'espère chargé, j'opte donc logiquement pour le 21 km.

PA160021.JPG

La direction générale des itinéraires, c'est l'est, vers Aubel.
La météo étant ce qu'elle est en cette période de l'année et vu la fraîcheur de la matinée, j'ai jugé utile d'emmener mon mini sac à dos avec quelques effets de « contre drache » !
Bin, c'est raté ! Nous avons eu droit à un temps exceptionnel ! Du soleil ! Et mieux, du grand soleil !
Même si cela ne fait pas mes affaires (suis pas vraiment un adepte de Râ ), faut bien avouer que cela fait de plus belles photos que lorsqu'il pleut !

PA160026.JPG

PA160031.JPG

PA160032.JPG

La meilleure surprise du jour, c'était surtout le passage obligatoire par le fort d'Aubin-Neufchâteau !
La marche du jour et son itinéraire correspondaient en effet avec le troisième dimanche du mois, jour où les visites sont possibles dans ces lieux de mémoire !

PA160039.JPG

PA160040.JPG

PA160042.JPG

J'aimerais que cela ne soit pas dû au hasard !!! La visite guidée ayant lieu à 14:00, je promets de repasser une fois la marche terminée !
Le passage par les « Fourons » est un des plus beaux de l'itinéraire du jour ! Les paysages sont magnifiques.

PA160052.JPG

PA160059.JPG

PA160062.JPG

J'en arrive à me demander comment les wallons ont pu échanger cette magnifique région verdoyante des Fourons contre Mouscron qui aujourd'hui ressemble plus à une annexe musulmane de la zup de Tourcoing ????
Enfin, je suppose que les « grands chefs » de l'époque avaient, comme aujourd'hui, une vision supérieure des problèmes que rencontre le commun des mortels !!! :-)
Et tout à ma réflexion, j'en conclus qu'une fois de plus les flamands ont été les plus malins ! :-)
Blague à part, suis pas fâché d'être passé dans le coin !

La marche se termine vers 11:30.
Les parkings sont comme prévu archi pleins.

PA160077.JPG

Dans la salle, beaucoup de monde ! Je dois bien avouer que faire la queue pour valider mon parcours, attendre pour acheter des tickets de boissons, patienter encore pour les échanger contre une boisson, c'est pas vraiment mon truc !
Le temps de me changer dans le mobilvouac, je passe directement à la seconde partie de la journée !
Direction BERNEAU, à quelques kilomètres de WARSAGE en direction de DALHEM, où je devrais normalement trouver un petit musée gallo-romain !
Pas de chance, j'apprends que le petit musée, attenant à un restaurant, a été vandalisé et pour ainsi dire pillé alors que son vieux conservateur était hospitalisé !
J'espère que les responsables assumeront cette perte !
Même si j'ai plus que des doutes à ce sujet !
Petit break dans un café des environs où j'apprends que le second musée de ma liste se trouve à quelques mètres de là : le WW II Memory Museum, ouvert lui aussi seulement le 3ème dimanche du mois !
J'y suis arrivé un peu tard , 12:15, alors que le break des guides commençait à 12:00.
Comme un groupe était encore occupé à visiter les lieux, on m'a laissé me joindre à eux pour un rapide tour des salles.

PA160078.JPG

PA160085.JPG

PA160086.JPG

Ce n'est pas vraiment un « grand » musée avec une notoriété nationale, mais je pense que c'est surtout le fruit du travail de quelques passionnés qui veulent partager leurs collections ! Et ils ont raison puisque j'ai pu y découvrir ou revoir des objets qu'on ne trouve pas forcément dans des musées plus prestigieux !
Retour ensuite, comme prévu, au fort d'Aubin-Neufchâteau  pour la visite complète.
Faut pas se leurrer, on nous prévient à l'avance, il n'y a malheureusement plus grand chose à voir, mis à part les infrastructures.

 

PA160043.JPG

PA160091.JPG

PA160044.JPG

PA160105.JPG

PA160117.JPG

PA160122.JPG

Après la prise du fort par les allemands en mai 1940, celui-ci fut dépouillé par l'envahisseur de tout son matériel, utilisé pour tester de nouvelles armes comme les fameux obus « Röchling » capables de percer des dizaines de mètres de terre et de roche, avant de perforer le béton armé du fort pour atteindre les postes de commandement fortifiés !

PA160139.JPG

PA160138.JPG

 

PA160128.JPG

Les ferrailleurs se sont chargés du reste dans les années 60.
Le fort est aujourd'hui un petit site naturel où la faune et la flore sont protégées.
Et où le souvenir des derniers défenseurs est maintenu par une poignée de bénévoles jamais assez nombreux ! Si le coeur vous en dit et si votre emploi du temps vous le permets, vous y serez les bienvenus. Les gars sont sympas et le boulot ne manque pas !

Petit passage ensuite par le petit musée installé dans des locaux de l'école communale situés non loin de là, et où sont exposées les trouvailles dénichées dans les débris du fort.

PA160144.JPG

PA160146.JPG

PA160151.JPG

J'avais ensuite prévu de passer par Aubel pour le ravitaillement en produits du terroir !
Pas de pot, la visite ayant pris un peu plus de temps que prévu (certains guides aimant donner plus de détails que d'autres ;-) ) il est plus de 17:00 lorsque je quitte le musée. Vu le kilométrage encore à parcourir, Aubel, ce sera donc pour une autre fois !
A + les gens ! ;-)

Ah oui ! J'oubliais de vous dire où je marchais ce dimanche !
Je marchais à...

PA180002.JPG

PA170007.JPG


 

22:50 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/10/2016

Pour moi, à l'est, c'est du nouveau !

S'il y a un endroit où je ne suis pas souvent allé marcher en Belgique, c'est bien celui où je suis ce samedi matin : la région d'Eupen, dans les Hautes-Fagnes.
Faut dire que prendre la route à 5 heures du matin pour traverser les 3/4 de la Belgique et aller faire 25 ou 30 km, cela ne me tentait pas trop.
Habitant maintenant un peu plus près (moins de 60 km), j'en profite.
J'arrive à destination, Welkenraedt, vers 07:45.

PA080002.JPG

Vu le nombre de camping-car sur les différents parkings, je me dis qu'il y aura un paquet de monde sur les chemins !
Surprise à l'inscription, nous recevons ici aussi un petit cadeau de bienvenue.

PA090001.JPG

Le temps de boire un café et d'aller déposer le pot de confiture dans le Mobilvouac, un quart d'heure plus tard, je suis en route.

PA080003.JPG

La première partie de la marche s'effectue sur un chemin genre Ravel qui longe la voie ferrée remontant sur Aachen (Aix-la-Chapelle). Heureusement pour moi, il s'agit plus souvent de sentiers de terre que de voies de promenades en béton pour cyclotouristes.

PA080007.JPG

PA080008 (2).JPG

Premier et second contrôles à Lontzen. Entre deux, pas de sites extraordinaires, mais parfois, de beaux paysages que nous pouvons traverser en pleine nature.

PA080010.JPG

Contrairement à ce que je pensais, pas énormément de monde sur les chemins. Sur ceux que j'emprunte, du moins. Les marcheurs des longues distances (50, 40) sont probablement partis bien avant moi alors que le soleil n'était pas encore levé !

PA080011.JPG

Quelques personnes quand même derrière et devant moi. Et parmi elles, un brave dame d'un certain âge que j'ai en point de mire depuis un bon moment, que j'arrive enfin à dépasser, sans que cela ne soit le but, et qui répond à mon bonjour par un guttural : « Vous avez le pas d'un cheval en marche ! »
Ah ? Je souris en lui répondant que c'est sans doute plus dû au bruit des bottines sur l'asphalte de la route qu'à mon poids !!! Elle acquiesce en souriant ! Humour germanophone sans doute ! Mais il y avait quand même bien longtemps qu'on ne m'avait plus comparé à un cheval !!!

PA080015.JPG

Dernier contrôle à Hof Strüch, à mi-chemin entre Lontzen et Herbesthal.A la salle d'arrivée, un peu plus de monde que ce matin, mais pas encore la foule des grandes marches ! Faut dire qu'avec mes petits 20 km sans le sac à dos des grands jours, les grands marcheurs ne risquaient pas d'arriver avant moi !
11:15 Je file sur ma seconde destination de la journée. Raeren. J'ai en effet prévu de visiter le Topfereimuseum. En plus clair, le Musée de la Poterie.

Scan.jpg

Ayant moi-même tâté un peu de cette spécialité  dans les années où je faisais «artisse», cela faisait un bon moment que je souhaitais le visiter !
Y'a pas à dire, c'est une très belle collection de plus de 2000 pièces relatant 500 ans d'histoire de la poterie à Raeren et ses environs, rassemblées dans cette jolie demeure qu'est le château de Burg Raeren.
Je ne vais pas ici vous détailler tout ce qui est intéressant à voir, quelques photos suffiront.

PA080059.JPG

PA080060.JPG

PA080057.JPG

En bref, un musée que je conseille !
Après une excellente Rader blonde à la cafétaria, et surtout après cette excellente journée, il est temps de prendre le chemin du retour. Et rapidement aller préparer la prochaine marche !

16:40 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/09/2016

Ardenne White Star March à Manhay

14479640_10154664592229916_6756580734294504740_n.jpg

Ce dimanche 25 septembre, je participe à une petite marche que j'avais enregistrée dans mon agenda depuis quelques mois. Une marche organisée par le groupe « White Star » dont mon voisin Philippe, grand amateur et collectionneur de véhicules militaires de la W.W. II, fait partie. Cette troisième édition rappelle cette année le souvenir du Lt Parker, mort au combat à Manhay en septembre 44. Une inauguration de stèle commémorative doit avoir lieu au point de départ à 10:00

Photo André Aerts14492387_10154664593579916_6599552129441280094_n.jpg

Je vous laisserai quelques liens à consulter sur le groupe et sur le Lt Parker en fin d'article .
En ce qui concerne la marche du jour, je démarre de la maison vers 08:30.
J'ai bien fait, parce que je pensais trouver le lieu de départ facilement.
Bin, ce ne fut pas le cas ! Manhay est un petit village... plus grand que prévu !
Un petit kawoua au « Relais » (je vous le conseille, la patronne est charmante) et après quelques kilomètres de « ballon » je reviens vers Manhay et trouve enfin le point de départ. Faut dire qu'une autre activité avait lieu ce même jour dans la commune : une exposition et démonstration de tracteurs ! Difficile en voiture de repérer directement les bonnes indications !
Quoi qu'il en soit, je suis sur place à 09:00. C'était prévu ! Quand je participe à une marche de ce genre, je porte toujours ma veste de smoke belge du temps de mon service militaire, j'emmène toujours mon « sac à dos spécial grands événements» ainsi que mon béret vert au cas où j'en aurai besoin !
Mais bon, vu mon « handicap » de +/- 18 kg , je préfère vraiment partir en « Eclaireur » avant la « Troupe ». Le but, pour moi, ce n'est pas de poser sur les photos au point de départ en faisant le mariole du genre « C'est moi qui ai la plus grosse ! » (certains comprendront ), c'est d'arriver au bout du parcours en respectant ma propre cadence.
Et aussi d'arriver avant qu'il n'y ait plus de bière !!! ;-)
En bref, je n'assiste pas à la commémoration patriotique et non plus à l'arrivée des copains des différentes amicales Para-Commando ! Mais bon, la plupart d'entre eux savent comment je marche ! :-)

Itinéraire dans le sens des aiguilles d'une montre.

Avec pour commencer, un beau parcours boisé vers le nord-est, avant de redescendre vers Malempré et une première position de reconstitution ! Il y en aura d'autres tout le long du parcours.

P9250015.JPG

P9250016.JPG


14441064_10154664594509916_3993085610100201624_n.jpg

                                                                                                                                                                         Photo: André Aerts

14435035_10154664645274916_4833308713639505609_o.jpg

                                                                                                                                                                         Photo : André Aerts

J'adore ces gars ! Ils vous reconstituent des scènes les plus crédibles possible. Beaucoup s'en réfèrent à des documents d'époque et la plupart d'entre eux (et elles) vivent les dioramas qu'ils nous proposent ! Pas pour faire du spectacle, mais simplement pour nous faire plaisir en collant à la réalité de l'époque.

Ces bénévoles sont pour la plupart des spécialistes de l'Histoire de leur région ! Même les plus jeunes d'entre eux.
Je dois bien avouer que tout n'était pas encore prêt lorsque je suis passé sur les différentes positions, mais j'ai eu le plaisir de boire un verre en fin de parcours avec André (ANPCV Brabant) qui m'a autorisé à « sucer » quelques unes de ses photos pour vous montrer ce que peut être une vraie reconstitution historique. (Merci André)

P9250021.JPG

P9250024.JPG

P9250025.JPG

P9250031.JPG

Nous continuons par les bois vers le sud-ouest en direction d'Odeigne et du terrain de football local où la « troupe » organisera son break du midi.

P9250036.JPG

Le temps d'avaler un coca, et me voilà reparti.
Vers le nord cette fois, pour rejoindre Manhay.

P9250041.JPG

P9250047.JPG

P9250046.JPG

P9250050.JPG

P9250058.JPG

P9250060.JPG

D'abord à travers bois en grimpant les chemins les plus raides de la journée pour redescendre ensuite vers Oster et... l'exposition de tracteurs à Manhay !
Il me reste de l'eau, mais je me dis qu'une bonne chope bien fraîche ne me ferait pas de tort !

P9250063.JPG

P9250061.JPG

Le gosier rafraîchi, je repars pour la dernière ligne droite.
Dernière consultation de la carte pour situer le point d'arrivée... Bon sang, il n'est pas ouvert avant 14:30 et il est à peine 13:00 !!! Un nouveau passage au « Relais » s'impose.
Vers 13:20, je remonte chercher le Mobilvouac à l'endroit où je l'ai laissé, dans le petit bois près du mémorial inauguré le matin.

P9250072.JPG

Le temps de me rafraîchir (pas seulement le gosier, pour les méchantes langues), d'enfiler une tenue un peu plus confortable et moins humide (le temps a en effet été magnifiquement beau pour la saison mais propice à la transpiration! On peut pas tout avoir dans la vie !) et me voilà de retour à la salle ! Il faut bien l'avouer, elle est encore quasiment vide à mon arrivée ! Mais elle est ouverte, c'est le principal !
Mais peu à peu, les copains arrivent. André (ANPCV Brabant), dont je vous ai déjà parlé plus haut et que je ne connaissais pas à ce moment-là, même si sa tête ne m'étais pas inconnue, Jean-Baptiste, Jacques (ANPCV Luxembourg) et Jean-Paul (ANPCV Verviers).
Je ne parle que des amis anciens Para-Commandos. Je n'oublie pas les membres de la famille et les amis qui les accompagnaient et pour qui l'effort commémoratif aura été aussi important que pour nous !
Nous devons trop rapidement nous séparer .
Avant de prendre la route du retour j'ai l'occasion d'assister « à chaud » à un petit débriefing informel mais sympa avec Philippe.
La marche du jour n'a pas tout à fait rencontré le succès espéré ! C'est dommage car elle en valait vraiment la peine. Le changement de date, imposé par certaines circonstances y était probablement pour une grosse part.
Personnellement, je n'ai pu qu'admirer le boulot fourni par les bénévoles reconstituteurs, le fléchage du parcours impeccable, le travail de recherche historique et les panneaux didactiques installés tout au long du parcours. J'avoue que j'ai été agréablement surpris !
Je ne sais pas si c'était une commande spéciale, mais les paysages et la météo étaient magnifiques également !;-)
L'année prochaine, quelle que soit la date, je serai de nouveau présent !

P9250073.JPG

Scan0023.jpg

 http://www.ardenneswhitestar.be

14:02 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/09/2016

Hugherix part à Wérix

Ce dimanche matin, j'avais prévu d'aller marcher vers le sud à une heure et demie de la maison.
Pas de chance, la veille je suis rentré un peu trop tard pour me lever assez tôt !
Et comme je n'aime pas démarrer mes marches après 08:00, j'improvise et trouve une destination de marche, avec des endroits à visiter l'après-midi, à une dizaine de kilomètres de chez moi ! Bin oui ! Faut pas toujours aller loin de chez soi pour trouver son bonheur !
J'arrive donc à Wéris vers 07:30 ! Un des plus beaux villages de Wallonie !

P9180034.JPG

P9180032.JPG

Titre qui n'est pas usurpé ! C'est vraiment un bel endroit ! Je profite donc d'en faire le tour avant que les voitures des marcheurs n'envahissent tout le village. C'est une des bonnes raisons pour arriver plus tôt que les autres.
Après le petit café matinal, me voilà parti.
Sur notre parcours, 20 km, des noms et des lieux un peu spéciaux : le Lit du Diable, le Pas-Bayard, des menhirs, des dolmens...

P9180038.JPG

P9180039.JPG

P9180066.JPG

Vous l'aurez compris, nous sommes dans la région qui concentre sur 8 km de long et 300 mètres de large, le plus riche ensemble de monuments mégalithiques de Belgique.
Bien sûr, l'itinéraire ne peut nous emmener sur tout les sites. Certains sont parfois à quelques centaines de mètres des chemins empruntés. Si on veut les découvrir, il faut donc faire un petit « hors-piste », mais je trouve que cela en vaut la peine !

P9180083.JPG

P9180085.JPG

J'en ai trouvé quelques uns, mais il y en a encore plein d'autres à voir. Il faudra donc que je revienne.
Même le monument aux morts est taillé dans le matériau local, le poudingue, un "béton" naturel tellement solide et résistant au feu qu'il était utilisé au 19ème siècle comme sole pour les hauts-fourneaux fabriquant de l'acier !


  P9180103.JPG

P9180084.JPG

Pour aujourd'hui, la marche est terminée. Après une bonne chope au local d'arrivée, je m'en vais visiter la Maison des Mégalithes, qui nous raconte l'histoire locale de ces monuments vieux de 5000 ans. Faut bien avouer que ce n'est pas très grand, mais on y apprend pas mal de choses.

P9180036.JPG

P9180088.JPG

P9180090.JPG

Je termine cette bonne journée à la cafeteria. Pas de pudding néolithique au menu, mais une bonne cervoise bien moderne: la Dolmenius.
Santé ! Et la prochaine.

P9190010.JPG

18:12 Écrit par Codorando dans Marches 2016 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |